On a testé Guestme : le pass de concerts illimités sur Paris

Nous vous avions déjà présenté Guestme, le premier (et seul ) service proposant de nombreux concerts sur la scène parisienne. Pour 33 euros par mois (ou 60 euros en duo), l'utilisateur bénéficie d'un accès en illimité à des événements musicaux d'indie rock/pop et d'electro. Mais pour savoir ce que vaut vraiment ce service inédit, nous avons voulu l'expérimenter. Résumé en trois idées de ce test grandeur nature.

 1. Facile

L'utilisation de Guestme est très simple. Souscrire ou résilier son abonnement se fait en quelques clics sur leur site internet. Nos journalistes chevronnés ont opté pour un pass duo d'un mois. Chaque semaine, l'utilisateur reçoit dans sa boîte mail une newsletter récapitulant tous les événements à venir avec une brève description de l'artiste. Celle-ci est complétée sur le site internet par des liens d'écoute de leurs chansons. Pratique, quand on veut découvrir de nouveaux groupes.

Les réservations sont accessibles à J-3 avant l'événement. Si vous attendez avec impatience un artiste très connu (Vitalic, Jain,...) ne perdez pas de temps : le site met en ligne les places à 10 heures le matin, et ça peut partir très vite ! Dans notre cas, nous avons failli rater le groupe Acid Arab, en concert à La Cigale (mais plus de peur que de mal). Donc si vous voulez voir vos artistes favoris, passez votre chemin (ou prenez vos places bien à l'avance)
Le jour J vous recevrez dans votre boîte mail une confirmation de l'événement avec un billet à imprimer. Pour certains concerts, il suffit juste de se rendre devant la salle et donner son nom.

Autre détail pratique pour les offres duo : vous n'êtes pas obligé de venir avec la même personne. Invitez donc votre amoureux/amoureuse, vos amis, vos collègues,... voire votre belle-mère !

2. Éclectique

Même si Guestme ne couvre pas tous les genres musicaux l'offre reste très diverse. De Claptone à Abd Al Malik, de Julien Doré à Mr Oizo... Idem pour les lieux. Des événements sont proposés aussi bien dans des salles mythiques (Trianon, La Cigale, La Maroquinerie) que dans des espaces plus petits (Le Pop-Up du Label, Petit bain).

Et qui dit diversité des lieux, dit aussi diversité d'ambiances : Guestme sélectionne des concerts ainsi que des soirées en discothèque. Vous pouvez donc vous offrir un doux moment auprès de la pop apaisée d'Emmy The Great en début de semaine... et célébrer l'arrivée du week-end toute la nuit avec Magda et sa techno hypnotique !
Petit bémol pour les non-avertis, les horaires indiqués lors des soirées en boîte sont indicatifs. Notre duo de journalistes s'est pointé à 23h00 pour entendre Claptone au Zig Zag alors que celui-ci était attendu pour 2h du matin. N'arrivez pas trop tôt ou armez-vous de patience.

3. Spécifique

Contrairement aux cartes illimitées de cinéma, Guestme reste un service destiné à un public assez précis. D'abord parce qu'il ne propose que des événements sur Paris et que ceux-ci ne sont pas totalement ouverts à tous les registres musicaux. Mais également parce qu'il exige un minimum de temps pour en profiter. Il n'est pas très compatible avec un cours de yoga chaque mercredi ou un entraînement de volley-ball tous les mardi et jeudi (O.K., nos journalistes ne sont pas si chevronnés que ça...). Malgré une réservation à J-3, il faut donc un minimum d'organisation pour bien choisir les événements, surtout pour l'offre duo (mais il est alors possible de trouver un autre ami ou d'y aller en solo).
Mais pour nous, le jeu en vaut la chandelle : ceux qui aiment découvrir de nouveaux artistes sur scène seront servis.
Un seul moyen donc de savoir si Guestme vous correspond : le tester à votre tour.

 

Florence Morel et Anouk Passelac