En trente quatre ans, les Mystérieuses Cités d'Or ont bien changé

Pour leurs 30 ans Esteban Zia et Tao ont eu droit à un bon lifting. Capture d'écran / BlueSpirit Animations

TF1 diffuse depuis le 19 octobre la troisième saison des « Mystérieuses Cités d’Or », dessin animé culte des années 1980. Trente quatre ans après la diffusion du premier épisode, Esteban, Zia, Tao et leurs amis ont bien changé…

C’est le dessin animé culte d’une génération. Quel enfant des années 1980 n’a pas chanté à tue-tête son générique dans la cour de récréation, rêvant de « voir le soleil souverain guider ses pas, au cœur du pays Inca, vers la richesse et l'histoire des Mystérieuses Cités d'Or » ?

Le dessin animé raconte l’histoire d’Esteban, 12 ans, qui vit à Barcelone au milieu du XVIème siècle. Orphelin espiègle élevé par un prêtre dans la cathédrale de la ville, il possède le pouvoir d’appeler le soleil quand bon lui semble ce qui lui vaut le surnom de « fils du soleil ». A la mort de son tuteur, il fait la rencontre d’un navigateur nommé Mendoza qui lui apprend que son père serait encore en vie et serait parti à la recherche d’une mystérieuse cité construite tout en or, sur le continent inca. Esteban décide d’embarquer avec lui. A travers 39 épisodes, Esteban va donc rechercher son père et cette mystérieuse cité d’or à travers toute l’Amérique Latine.

En 2012, TF1 décide de relancer le dessin animé en commandant une deuxième, puis une troisième saison, en 2016. Trente quatre ans après le premier épisode, le dessin animé a bien changé.

Un dessin rajeuni et des musiques moins marquées

Tout d’abord, les « Mystérieuses Cités d’Or » ont subi un gros lifting graphique pour coïncider aux standards d’aujourd’hui. Dans les années 1980, le dessin et l’animation étaient confiés à un studio japonais, tandis que le scénario était réalisé par l’équipe française. Depuis la seconde saison, tout est confectionné par ordinateur par le studio Blue Spirit. Le dessin ressemble désormais à du « Cel Shading », un procédé de création d’image par ordinateur permettant de donner un aspect « cartoon » au dessin. Tout a été fait pour conserver au maximum l’esprit du dessin original, tout en le rajeunissant.

Le traits des personnages ont été redessinés pour leur leur donner un côté plus actuel. DR.

Le traits des personnages ont été redessinés pour leur leur donner un côté plus actuel. (saison 1 à gauche, saison 3 à droite) DR.

Les musiques originales n’ont pas été réutilisées dans ces deux saisons. De nouvelles bandes sons composées par Noam Kaniel ont été utilisées, dans un un style plus passe-partout. Là ou les musiques originales étaient très marquées, à la fois par des influences latino-américaines et de musique électronique, les nouvelles ont moins de caractère. Au grand désespoir des fans de la première heure, le générique a lui aussi été recomposé pour la seconde saison.

Après les vives critiques qu’avait suscitées la réorchestration faite pour la saison 2, le générique de la saison 3 est, lui, beaucoup plus proche de l’original.

Autre changement majeur, le casting du doublage des personnages a été entièrement refait. Aucun comédien de la version originale n’a été retenu. Les raisons sont simples : la majorité des doubleurs de l’époque est aujourd’hui à la retraite et quelques uns ne sont plus de ce monde. Certains doubleurs comme Jackie Berger, la voix originale d'Esteban, avaient exprimé leur envie de participer au projet, mais la production a préféré renouveler tout le casting. Pour ceux qui ont connu l’animé original, un léger temps d’adaptation est nécessaire pour s’habituer à ces nouvelles voix, même si l'on finit par ne plus y faire attention.

Zia, la femme forte

Une autre modification notable se situe au niveau de la construction du personnage de Zia, la meilleure amie d’Esteban. Les scénaristes ont voulu lui donner un rôle plus important. Dans la première saison, elle est une petite fille fragile. Réservée, elle recherche sans-cesse l’approbation et la protection d’Esteban, qui remplit le rôle de l’homme fort.

La Zia de la nouvelle série est une jeune femme forte. Une guerrière. De plus en plus, c’est elle qui avertit et protège le groupe. Un changement déjà entamé dans la deuxième saison et confirmé dans la troisième. Une façon de tirer un trait sur les canons légèrement machistes de l’époque et de faire de Zia un personnage plus actuel.

Cette réactualisation a bien souvent déçu les fans du premier dessin animé. La réponse des scénaristes de la nouvelle série est pourtant très claire : « (le dessin animé) ne s’adresse pas au même public que dans les années 1980. Certains fans de la première heure ne l’ont pas compris. […] Notre public a aujourd’hui entre 7 et 10 ans », ont-ils asséné à Toutlatele. Voilà qui est dit.

Alexandre Hébert 

  • Bulma Végéta

    Je désir préciser juste que l'équipe japonaise avait était réuni pour la saison 2
    Et que dans la saison 3, le personnage de Yoshi et l'un des producteurs Japonais sans ses lunettes Hommage rendu par la nouvelle équipe parce qu'il a pris sa retraite. / Les personnages on gardé leur formes originels, mais avec la 3D ils ont une autres envergure.
    Les voix on étaient changé en effet / L'équipe de prod avait prevu le retour des anciennes voix, mais, comme il y a eu du retard c'est TF1 qui a demandé de changer les doubleurs.
    Et là Alexandre Hébert votre article n'est pas objectif du tout et assez de mauvaise foi, parce que France TV a littéralement refusé de reconduire l'aventure avec Jean Chalopin l'a pourtant proposé.
    Et pour terminé, me semble t'il que vous n'avait pas lu entièrement l'article que vous sitez. C'est bien dommage !
    Je vous invite à lire ou écouter ceci
    http://www.lescitesdor.com/actualite/mco3/mco3.php