Johnny Hallyday Studio Philips en 1965

Johnny Hallyday

Alors qu'il s'appelait encore Jean-Philippe Smet pour tout le monde, Johnny Hallyday découvre le rock'n'roll avec Elvis Presley, il a seulement 14 ans. Le premier (et seul) rockeur français sort son premier 45 tours en 1960, "T'aimer follement". Mais c'est bien le titre "Souvenirs souvenirs" qui lui permet d'accéder au statut d'idole des jeunes et de remplir des stades encore dans les années 2000. Avec Sylvie Vartan, il est parti dans la capitale country Nashville. Il y fait évoluer son twist en lui donnant plus d'épaisseur. "Que je t'aime", tube incontournable en 1969 est bien la preuve de l'évolution de son style depuis ses débuts dans la vague yéyé. Entre temps Johnny Hallyday a eu un fils, David, et traversé une période sombre qu'il partage avec le public sous la forme de son titre équivoque "Noir c'est noir". Dans les années 80 on le découvre au cinéma, dans le film "Détective" de Jean-Luc Godard. Même s'il s'échappe parfois de scène pour y préférer le cinéma ("Wanted", "Love Me", "Mischka", Johnny Hallyday reste le seul musicien français à fédérer un public aussi fidèle. Son show au Stade de France devant 80 000 personnes en 1998 reste un moment mythique encore aujourd'hui. Ses albums, écrits par Michel Berger ou Jean-Jacques Goldman, se suivent depuis 50 ans en trouvant toujours son public dans les charts français. Un exploit que vient courronner en 2013 le DVD et CD de son Born Rocker Tour, à l'âge de 70 ans.