Jeux Vidéo : "ECHO" fait de vous votre pire ennemi

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/10/2017 à 17H13, publié le 10/10/2017 à 16H38
ECHO Face à vous-même

ECHO Face à vous-même

© Ultra Ultra

Sorti cette semaine sur PS4, ECHO est un jeu innovant qui propose de vous mettre face à votre pire ennemi : vous-même ! Isolé sur une planète aussi hostile que baroque, vous allez faire face à des clones qui observent vos aptitudes de joueur avant de les retourner contre vous.

Dans ECHO, vous incarnez En, une femme déterminée à percer les secrets d'une ancienne civilisation afin de ressusciter l'amour de sa vie. Hélas, les gardiens de ce Graal galactique ne sont autre que des copies de vous-même qui singent toutes vos actions afin de vous empêcher de progresser.

ECHO Trailer


Si vous êtes un adepte de la violence à outrance, les choses risquent de dégénérer rapidement lorsque vos doubles vous feront passer du statut de chasseur à celui de proie. Il va donc falloir développer une bonne dose de réflexion et de tempérance, une qualité rare chez les joueurs, pour ne pas vous découvrir trop vite et éviter de créer des clones trop puissants qui risquent d'abréger prématurément votre expérience ludique.

Ils sont légion !

Ils sont légion !

© Ultra Ultra

Princesse charmante

Le jeu commence au moment où  "En" émerge d'un siècle de sommeil, soit la durée du voyage qui l'a amenée jusqu'aux confins de l'espace à la recherche d'une planète non répertoriée. Son réveil n'est pas salué par le baiser d'un prince charmant mais par la voix légèrement synthétique de London, l'intelligence artificielle à bord. I.A. impertinente + astronaute isolée = Grand classique de la Science Fiction ! Mais ce duo est moins un cliché qu'un clin d’œil tant il fonctionne bien. Les amoureux de la version originale pourront reconnaître la voix de Rose Leslie, capable de souffler le chaud et le froid en interprétant Ygritte dans "Game of Thrones". Les longs échanges entre ces deux protagonistes permettent d'en apprendre plus sur les raisons du voyage et les particularités de la planète. Son exploration vous mène dans les méandres d'un palais à la déco Louis XVI assez inattendue qui compose une ambiance originale et inquiétante. 

Rose Leslie (Game of Throne) double la voix d'En dans ECHO

De l'ombre à la lumière

La remise en route du courant dans le palais, première étape du jeu, conduit à l'apparition des clones de "En". Ces derniers sont tout d'abord aussi patauds que de jeunes chiots et ne présentent guère d'animosité. Puis la lumière s'éteint et se rallume de façon cyclique et les clones en sortent renforcés. En pleine lumière ils enregistrent tous vos mouvements et se les approprient lors du cycle suivant. Ouvrez une porte, courez, sautez, chacune de ces actions apparemment anodine devient une arme de plus pour les clones qui vous poursuivent. Et si vous décidez de leur tirer dessus avec votre pistolet, il vous faudra vite apprendre à courir sous les balles. Par contre, quand la lumière disparaît, la fête commence !  Dans la pénombre, vos doubles ne vous copient plus et vous pouvez vous permettre de les aligner comme à la Foire du Trône sans risque de représailles. Le jeu mélange infiltration, réflexion et action dans un cocktail assez nouveau et plutôt bien équilibré.

C'est vous qui avez commencé !

C'est vous qui avez commencé !

© Ultra Ultra

Un faux air de déja vu ?

Au contraire des grandes licences du jeu vidéo qui ressassent souvent les mêmes recettes, ECHO propose une expérience nouvelle qui vous pousse à réfléchir et à remettre en question votre façon de jouer. Ses décors baroques vous plongent dans une ambiance scientifico-gothique également originale. Composé d'anciens créateurs ayant travaillés sur le jeu Hitman, le jeune studio danois Ultra Ultra dont c'est le premier jeu a fait de l'originalité son cheval de bataille et "entend créer des expériences de jeu qui transportent le joueur aux confins de son imagination". Objectif plutôt réussi pour cet opus qui s'adresse aux amoureux de la Science Fiction même s'il aborde le thème pour le coup très classique de la vie après la mort.