Jean-Louis Murat, toujours aussi féroce en 2011.

Jean-Louis Murat

Jean-Louis Bergheaud a adopté le nom du village auvergnat Murat-le-Quaire pour la scène. Artiste indissociable de ses montagnes du Massif central, la musique l'a détourné d'un destin tout tracé dans une ferme. Il devient père à 17 ans et continue ses études en fac à Clermont-Ferrand. Après des années nomades à exercer des petits boulots, il revient se consacrer à la musique en Auvergne, dont il est devenu l'ambassadeur musical qu'il le veuille ou non. Même s'il s'essaie au collectif le temps du groupe Clara, c'est en solitaire qu'il se fait sa place dans la chanson française . Son premier single donne le ton : "Suicidez-vous, le peuple est mort". La carrière poétique et torturée de Jean-Louis Murat se poursuit avec des albums précieux, de "Manteau de pluie" à "Toboggan" en 2013.