Jean-Joseph Sanfourche a rejoint ses petits bonshommes...

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 14/03/2010 à 12H20
Jean-Joseph Sanfourche a rejoint ses petits bonshommes...

Jean-Joseph Sanfourche a rejoint ses petits bonshommes...

© Culturebox

Le public portera toujours un regard attendrissant et admiratif sur ses oeuvres, particulièrement sur les immenses yeux ronds de la multitude de personnages qu'il a créés au cours de son existence.

Jean-Joseph Sanfourche naît le 25 juin 1929 à Bordeaux. Lorsqu'il était enfant, cet artiste consacrait déjà une grande partie de son temps à dessiner. D'ailleurs, c'est son père, dessinateur industriel, qui l'initie aux joies du papier et du crayon. Depuis, il faisait corps avec cet art. "Je dessine comme je respire", disait-il souvent. A la fin des années 1960, il utilisait des matériaux insolites. Il ramassait, en effet, des bouts de bois, des ossements et des pierres qu'il peignait.
Dessinateur mais aussi peintre et sculpteur, il vivait depuis plus de trente ans en Haute-Vienne. Car c'est dans le Limousin qu'il avait trouvé refuge avec sa mère pendant la seconde guerre mondiale. Son père, engagé dans le Résistance, avait été arrêté par la gestapo, puis fusillé.
Le leitmotiv de ses oeuvres : les mêmes petits bonshommes souriants aux gros yeux.
Art naïf? Art abstrait? Sanfourche a toujours refusé être catalogué à un quelconque courant artistique.
Sa dernière volonté, qu'une statue en granit du Limousin, peinte par ses propres soins, orne sa sépulture...histoire "d'avoir un compagnon"...


A voir aussi sur Culturebox :
D'autres artistes
références de l'Art Brut