Top départ de la haute couture hiver 2016-2017 sur les podiums parisiens

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/07/2016 à 08H10
Giorgio Armani Privé hc ah 2014-15, à Paris 

Giorgio Armani Privé hc ah 2014-15, à Paris 

© MIGUEL MEDINA / AFP

La haute couture prend, après une semaine de pause, la relève des défilés masculins du printemps-été 2717. Au menu de ce rendez-vous de prestige parisien où se côtoient grandes maisons et couturiers indépendants, 26 shows présentant l'automne-hiver 2016-2017, du 3 au 7 juillet 2016.

A côté des maisons qui bénéficient de l'appellation haute couture, 5 griffes internationales font leur entrée en tant que membres invités sur un total de 12 membres invités. 

La dimension internationale des membres invités

Si la styliste néerlandaise Iris van Herpen, connue pour ses créations futuristes proches de la sculpture, a déjà bénéficié du statut de membre invité, c'est une nouveauté pour les autres maisons. Le label Vetements, collectif de créateurs -dont la première collection a été présentée à Paris en 2014- est sous les feux de la rampe depuis que son leader Demna Gvasalia a été nommé responsable créatif des collections et de l’image de la maison Balenciaga. L'arrivée de cette marque branchée et iconoclaste de prêt-à-porter -avec son esthétique streetwear, oversize et vintage- risque de bouleverser les codes et de créer le buzz.

D'origine napolitaine mais à vocation internationale, Francesco Scognamiglio revient à son premier amour : la haute couture. Une évolution logique d'un parcours accompli sur les estrades du prêt-à-porter féminin de la semaine de la mode de Milan depuis mars 2001. Etablie à Saint-Pétersbourg, en Russie, depuis 1870, la maison J. Mendel est spécialisée dans la fourrure de luxe. Elle a déménagé rue Saint-Honoré à Paris après la révolution russe. Gilles Mendel, concepteur et chef de la direction depuis 1981, a lancé le prêt-à-porter en 2002 puis plus récemment les accessoires. Né en 1985 à Tokyo, Yuima Nakazato a étét le plus jeune japonais diplômé de l'Académie Royale des Beaux-Arts d'Anvers. Il lance sa marque en 2009 et présente, l'année suivante, son défilé masculin à Tokyo. Le créateur intègre les dernières technologies dans ses produits. Il conçoit des costumes pour les films, le théâtre et les artistes.

Les membres invités reconduits sont Aouadi et Guo Pei (ce sera leur second défilé), Julien Fournié, Ralph&Russo, Schiaparelli, Ulyana Sergeenko et Zuhair Murad.

Le dernier show du studio Dior avant l'arrivée de Maria Grazia Chuiri

Dans l'attente d'un nouveau mercato de la mode, les défilés Dior et Valentino seront particulièrement commentés. Le show Dior devrait être le dernier réalisé par les stylistes maison -Lucie Meier et Serge Ruffieux- qui assurent la transition depuis le départ fin 2015 de Raf Simons, avant la nomination -non confirmée officiellement- de Maria Grazia Chiuri, actuellement D.A. chez Valentino. Cette nomination ferait de Maria Grazia Chiuri, la première femme à ce poste et serait la sixième créatrice à succéder au fondateur Christian Dior -après Yves Saint Laurent, Marc Bohan, Gianfranco Ferré, John Galliano et Raf Simons.

L'annonce faite en juin par le Women's Wear Daily, n'a pas été confirmée par les maisons Dior et Valentino. Selon le WWD, qui cite "une source parisienne", Dior a "finalisé un contrat" avec la créatrice italienne, qui présentera sa première collection de prêt-à-porter pour la maison Dior à l'automne 2016.

La haute couture, une spécificité parisienne

Ces maisons défilent dans des lieux d'exception, sous les yeux de stars du show-biz, de riches clientes et de journalistes. Luxe réservé à de richissimes happy few dans le monde, travail à la main et sur mesure, la haute couture est une appellation juridiquement protégée, décernée par les autorités françaises en fonction de critères précis.

A la différence des semaines du prêt-à-porter qui se tiennent aussi à New York, Londres et Milan, Paris est la seule capitale de la mode à accueillir ces défilés de haute couture, deux fois par an, en janvier et juillet. 

Seules 14 maisons bénéficient de cette appellation, 10 d'entre elles défilent cette saison : Adeline André, Christian Dior, Giambattista Valli, Chanel, Alexis Mabille, Stéphane Rolland, Alexandre Vauthier, Maison Margiela, Franck Sorbier et Jean Paul Gaultier. D'autres maisons ont le statut de membres correspondants (Atelier Versace, Giorgio Armani Privé, Valentino, Viktor&Rolf, Elie Saab) ou de menbres invités, qui ne remplissent pas nécessairement tous les critères du label haute couture.