Diaporama 20 photos
Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox

Retour en images sur la haute couture automne-hiver 2016-2017

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/07/2016 à 09H19

Pas question d'évoquer des tendances, ici. La haute couture, spécificité française, est une vitrine prestigieuse de savoir-faire maîtrisés par les petites mains des ateliers. Retour en images sur les défilés présentant l'automne-hiver 2016-2017, qui ont foulé les podiums parisiens du 3 au 6 juillet 2016.

  • Atelier Versace hc ah 2016-17, à Paris.
    01 /20
    Atelier Versace hc ah 2016-17, à Paris.
    Pour Versace la haute couture rime avec drapés glamour et silhouettes sculpturales. Donatella Versace a présenté "une manière heureuse de vivre la mode" avec des robes rappelant le Hollywood des années 50. C'est élégant, sexy, sophistiquée et moderne ! Un bel esprit couture.
    © Patrick Kovarik/AFP
  • Jean Paul Gaultier hc ah 2016-17, à Paris
    02 /20
    Jean Paul Gaultier hc ah 2016-17, à Paris
    Des mannequins aux cheveux acajou, un podium en bois, des couleurs mordorées : Jean Paul Gaultier a proposé une collection proche de la nature. Les robes reproduisent les veines du bois, qui sont imprimées sur du satin ou du cuir, ou représentées par des drapés qui se nouent. La palette fait écho aux couleurs de la forêt à l'automne : bruns, rouille, vert sapin, kaki... Jean Paul Gaultier s'est inspiré d'un voyage au Japon. "J'ai vu des jardins magnifiques, des matériaux traités d'une façon très pure, ça m'a donné cette envie de verdure, de zen, de yoga presque de respiration", a expliqué le couturier. Sa femme "cherche un peu la méditation parce qu'elle en a marre de toutes ces histoires politiques, elle s'évade un peu, est plus en contact avec la nature". "Tout en étant élégante et chic et couture!", précise le couturier. A noter une spectaculaire robe aux reflets verts et rouges, avec un boléro de plumes, qui évoque les sous-bois et leur lumière, avec des effets de transparences. La tête se couvre d'un chapeau dont les bords, garnis de fourrure ou de plumes, viennent encadrer le visage. Le corset, signature de Jean Paul Gaultier, est moins conique, plus géométrique et ciselé.
    © Bertrand Guay/AFP
  • Alexandre Vauthier hc ah 2016-17, à Paris
    03 /20
    Alexandre Vauthier hc ah 2016-17, à Paris
    © Bertrand Guay/AFP
  • Franck Sorbier hc ah 2016-17, à Paris
    04 /20
    Franck Sorbier hc ah 2016-17, à Paris
    Après un défilé qui trouve son inspiration dans les Contes populaires Slaves, voici une ribambelle d'enfants. Le couturier a présenté une mini collection cérémonie colorée et joyeuse pour petites filles. Beaucoup de Dames en noir dans cette collection couture où les mannequins défilaient au son de l'accordéon de Pascal Contet pendant qu'une gracieuse ballerina en tutu en velours lurex noir compressé était accompagné d'un petit pope de noir vêtu. Une parenthèse altière et romantique. 
    © Patrick Kovarik/AFP
  • Ralph & Russo hc ah 2016-17, à Paris..
    05 /20
    Ralph & Russo hc ah 2016-17, à Paris..
    Romance et intemporalité constituent l'essence de Ralph & Russo. Leur souhait : rétablir l'héritage de la couture et de la fantaisie des grands maîtres tels que John GallianoChristian LacroixValentino Garavani et Yves Saint Laurent. Cette saison, les deux créateurs ont apporté une touche de modernité aux modèles avec des petits blousons travaillés de broderies, des petits chapeaux d'inspiration safari chic et une robe courte blanche col montant portée avec des cuissardes. 
    © Bertrand Guay/AFP
  • Iris van Herpen hc ah 2016-17, à Paris
    06 /20
    Iris van Herpen hc ah 2016-17, à Paris
    Chez Iris Van Herpen, les robes sont des enveloppes organiques: elles sont tantôt semblables à des chrysalides, deviennent parfois légères comme des papillons. Elles évoquent aussi des fossiles, des fleurs ou des créatures marines. La créatrice néerlandaise, toujours en quête d'expérimentations, navigue entre le monde animal et minéral. Faite de gouttes de verre et silicone transparent, une robe semble s'être cristallisée sur un mannequin.
    © Bertrand Guay/AFP
  • Stéphane Rolland hc ah 2016-17, à Paris
    07 /20
    Stéphane Rolland hc ah 2016-17, à Paris
    Pas de défilé pour Stéphane Rolland mais une présentation dans ses salons de sa collection haute couture mais également de sa première collection de haute fourrure composée de vison, renard et zibeline en patelots, capes, gilets, jupes, turbans et écharpes: sobre, élégant et chic.
    © Stéphane Rolland
  • Guo Pei hc ah 2016-17, à Paris
    08 /20
    Guo Pei hc ah 2016-17, à Paris
    Un deuxième défilé en tant que membre invité dans le calendrier de la semaine de la haute couture plus concluant que le premier pour la créatrice chinoise Guo Pei. Les modèles arborant de la fourrure très richement rebrodée de fils d'or et de pierres sont particulièrement réussis.
    © Bertrand Guay/AFP
  • Francesco Scognamiglio hc ah 2016-17, à Paris
    09 /20
    Francesco Scognamiglio hc ah 2016-17, à Paris
    Pour son premier défilé en tant que membre invité dans le cadre de la semaine de la haute couture, Francesco Scognamiglio a présenté un vestiaire d'une sensuelle élégance poétique. Une attention toute particulière pour les robes en lainage moelleux toutes rebrodées qui donnent à la silhouette une allure altière et moderne, à la fois.  
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Adeline André hc ah 2016-17, à Paris
    10 /20
    Adeline André hc ah 2016-17, à Paris
    L'ultra sobre Adeline André a fait défiler dans le cadre immaculé des murs blancs du Palais de Tokyo et dans le calme, des femmes vêtues de longues robes fluides, de vestes 3 emmanchures portées avec un pantalon en crêpe uni invitant à l'épure totale. Ici la palette est toujours déclinée dans les unis. Une pause méditative.  
    © Bertrand Guay/AFP
  • Alexis Mabille hc ah 2016-17, à Paris
    11 /20
    Alexis Mabille hc ah 2016-17, à Paris
    La collection d'Alexis Mabille se nomme "Pastel Vibration".
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Giambattista Valli hc ah 2016-17, à Paris
    12 /20
    Giambattista Valli hc ah 2016-17, à Paris
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Julien Fournié hc ah 2016-17, à Paris
    13 /20
    Julien Fournié hc ah 2016-17, à Paris
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Viktor & Rolf hc ah 2016-17, à Paris
    14 /20
    Viktor & Rolf hc ah 2016-17, à Paris
    © Patrick Kovarik/AFP
  • Maison Margiela hc ah 2016-17, à Paris
    15 /20
    Maison Margiela hc ah 2016-17, à Paris
    Chez Margiela, la collection, dont les références au 18e siècle et à la Révolution côtoient l'univers de la pêche et des oiseaux, exprime tout le foisonnement créatif de John Galliano. Costumes historiques et garde-robe fonctionnelle se mêlent dans une fantaisie poétique, un bustier en toile de Jouy se greffe sur une robe argentée aux airs de combinaison spatiale. Les cuissardes sont de sortie et les Tabi boots, ces bottines emblématiques de la maison d'inspiration japonaise où le gros orteil est séparé des autres, deviennent elles aussi des cuissardes.Les contrastes sont omniprésents. Les oiseaux s'invitent sous forme de grands imprimés colorés sur une robe drapée en satin ou de morceaux de celluloïd appliqués sur une jupe en plaid, tandis que leurs plumes accessoirisent les coiffures.
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Giorgio Armani Privé hc ah 2016-17, à Paris
    16 /20
    Giorgio Armani Privé hc ah 2016-17, à Paris
    © Bertrand Guay/AFP
  • Valentino hc ah 2016-17, à Paris
    17 /20
    Valentino hc ah 2016-17, à Paris
    Les directeurs artistiques de Valentino, Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli, pour qui la Renaissance est une grande source d'inspiration, ont présenté une collection marquée par une influence élisabéthaine. Les robes longues s'accompagnent de cols en fraise. Certaines silhouettes évoquent des cottes de maille dorées. Une robe en taffetas est ornée d'animaux peints à la main, une jupe est couverte de plumes noires. Le rouge, emblématique de la maison, se retrouve allié au noir et blanc sur une robe épurée près du corps, ou colore une robe de taffetas assortie d'une cape volumineuse. Le défilé s'est terminé par une standing ovation au passage des deux  créateurs, alors que Maria Grazia Chiuri devrait quitter la direction artistique de Valentino pour rejoindre Dior.
    © Bertrand Guay/AFP
  • J.Mendel hc ah 2016-17, à Paris.
    18 /20
    J.Mendel hc ah 2016-17, à Paris.
    Etablie à Saint-Pétersbourg, en Russie, depuis 1870, la maison J. Mendel est spécialisée dans la fourrure de luxe. Gilles Mendel -concepteur et chef de la direction depuis 1981- est connu pour combiner les matériaux de haute qualité à l'artisanat avec un design à la sensibilité moderne. Intronisé au Conseil des créateurs de mode d'Amérique en 2003, il a reçu le prix du design national Smithsonian Cooper Hewitt signature luxe-féminité 2011.
    © Thibault Camus/AP/SIPA
  • Ulyana Sergeenko hc ah 2016-17, à Paris
    19 /20
    Ulyana Sergeenko hc ah 2016-17, à Paris
    La Russe Ulyana Sergeenko a revisité un pan de l'histoire de son pays en allant puiser l'inspiration dans la période du "dégel", sous Nikita Khrouchtchev, dans l'Union soviétique des années 60. Les étudiantes côtoient les sportives avec des tricots de corps, des collants opaques à côtes et des mocassins. "Cette collection est dédiée à la jeunesse de nos parents", a indiqué la créatrice dans un communiqué.
    © Patrick Kovarik/AFP
  • Zuhair Murad hc ah 2016-17, à Paris
    20 /20
    Zuhair Murad hc ah 2016-17, à Paris
    © FRANCOIS GUILLOT / AFP