Grenoble met en scène son côté obscur, à l'occasion de la nuit des ombres.

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 20/04/2009 à 10H06
Grenoble met en scène son côté obscur, à l'occasion de la nuit des ombres.

Grenoble met en scène son côté obscur, à l'occasion de la nuit des ombres.

© Culturebox

Le premier acte de ce nouveau rendez-vous Gothique s'est tenu le samedi 18 avril 2009 dans le cadre des salles voutées de La Bastille de Grenoble. Au programme de cette soirée les groupes "Rosa Crux" et "Nocturnal Depression" ainsi qu'une performance du Cirk des Mangeurs de Lune. 
 
Rosa Crux est un groupe de musique gothique originaire de Rouen. Leurs chansons en Latin au style à la fois sombre, mélancolique et basé sur le rituel, s'accompagnent de performances théâtrales, inspirées des écrits d'Antonin Artaud, mettant en scène la souffrance du corps humain. Le groupe revendique son appartenance au mouvement "Dark Ritual". Ce style Gothique est apparu dès la fin des années 70 au Royaume-Uni dans la lignée des mouvements Punk et New wave. Il s'inspire en partie du cinéma expressionniste allemand et du roman gothique. C'est d'ailleurs d'Allemagne, que viendra le renouveau dans les années 90 d'un mouvement gothique devenu moribond outre-Manche. Le groupe emblématique de cette résurgence s'appelle "Das Ich", il consacre l'union prospère entre l'univers gothique et celui des musiques électroniques.