"Personne ne veut être délivré. Il vaut mieux se libérer soi-même " : Ariane et Barbe-Bleue, unique opéra de Paul Dukas

Paul Dukas a choisi un livret de Maeterlinck inspiré du conte de Perrault, abordant la subtile question de l'aspiration à la liberté. Ariane veut délivrer les épouses de Barbe-Bleue du joug de leur bourreau mais celles-ci refusent son aide. Un récit troublant qui résonne de manière forte aujourd'hui

Unique opéra d'un compositeur rare, Paul Dukas
En 1899, Paul Dukas commence l'écriture de son premier opéra, Ariane et Barbe-Bleue. Il choisit le livret du poète symboliste belge Maurice Maeterlinck, qui s'inspire lui-même du conte de Charles Perrault. Paul Dukas met sept ans à achever cet opéra et le chef-d’œuvre est créé en mai 1907 à l’Opéra-Comique à Paris. Sur le plan musical, on peut déceler des affinités avec Wagner, dans les quelques thèmes récurrents, comme celui de la lumière ou celui de la vérité. L'opéra ne contient, par ailleurs, quasiment que des rôles de femmes ; le personnage de Barbe-Bleue étant souvent absentDécouvrez l'émission spéciale sur Ariane et Barbe-Bleue de France musique, partenaire de la captation, qui propose une explication fine et illustrée de l'œuvre. 

"Personne ne veut être délivré. Il faut se libérer soi-même"
Cette phrase de Maurice Maeterlinck illustre l'angle qu'il choisit pour aborder le conte de Charles Perrault, largement modifié. Les femmes de Barbe-Bleue ne sont pas mortes, elles sont emprisonnées et Ariane est sa sixième épouse. Celle-ci a décidé de percer le mystère de la disparition des épouses du bourreau et de les sauver de son emprise. Elles hésitent, emprisonnées et privées de liberté, rêvant de délivrance, elles choisissent malgré tout le retour à l'oppression et à la soumission, plus sécurisantes.  

L'histoire de la défaite du politique 
Olivier Py, metteur en scène de cette production, voit dans ce conte le symbole de la défaite du politique. Peut-on vouloir la liberté pour autrui si celui-ci ne la désire pas ? Il explique son approche dans cette interview réalisée par l'Opéra national du Rhin :


Distribution
Cette production à l'Opéra national du Rhin est mise en scène par Olivier Py, sous la direction musicale de Daniele Callegari. Le rôle titre est assuré par Lori Phillips (qui remplace Jeanne-Michèle Charbonnet). Avec les Chœurs de l'Opéra national du Rhin et l'Orchestre symphonique de Mulhouse. 

L'émission spéciale de France Musique sur Ariane et Barbe-Bleue de Paul Dukas
"Militantes et militants, n’hésitez plus et allez voir Ariane et Barbe-Bleue, ce spectacle est fait pour vous !"
Lisez l'approche de Rue89 sur cet Ariane et Barbe-Bleue à l’Opéra du Rhin  

L'argument 
Découvrez le livret de l'Opéra national du Rhin pour cet Ariane et Barbe-Bleue, contenant le résumé par acte du livret, ainsi que des extraits et illustrations 
Le saviez-vous ?
  • Paul Dukas est l'auteur du poème symphonique l'Apprenti Sorcier, popularisé par le dessin animé Fantasia 

Distribution

  • Date 06 mai 2015
  • Durée 2h 20min
  • Production Oxymore
  • Réalisation Stéphane Vérité
  • Compositeur Paul Dukas
  • Metteur en scène Olivier Py
  • Chef d'orchestre Daniele Callegari
  • Orchestre Orchestre symphonique de Mulhouse
  • Lumière Bertrand Killy
  • Librettiste Maurice Maeterlinck
  • Costumes et décors Pierre-André Weitz
  • Choeur Choeur de l’Opéra national du Rhin
  • Chef de coeur Sandrine Abello
  • Solistes Ariane - Lori Phillips / Barbe-Bleue - Marc Barrard / La Nourrice - Sylvie Brunet-Grupposo / Sélysette - Aline Martin / Ygraine - Rocío Pérez / Mélisande - Gaëlle Ali / Bellangère - Lamia Beuque / Un vieux paysan - Jaroslaw Kitala / Deuxième paysan - Peter Kirk / Troisième paysan - David Oller
A lire aussi