Laurence Equilbey, Insula orchestra et accentus présentent leur concert Magnificat(s) à la Philharmonie de Paris 2

Un programme jubilatoire. Le titre de ce concert fait référence au Magnificat, cantique de louange chanté par Marie dans le récit biblique, dernier morceau des Vêpres solennelles de Mozart et œuvre éponyme de Carl Philipp Emanuel Bach (1714 - 1788), deuxième fils de Johann Sebastian Bach.

Deux œuvres sacrées majeures
Ce sont deux monuments de la musique sacrée de la fin du XVIIIe siècle que proposent Insula orchestra et accentus dans ce programme, sous la direction de Laurence Equilbey. Chacune dans leur genre, ces œuvres sont éclatantes. Le Magnificat de Carl Philipp Emanuel Bach, deuxième fils ayant survécu du Bach de Leipzig, est écrit en 1749, dans un style marqué par celui de son père mais annonçant le classique et la modernité. Carl Philipp Emanuel est le seul fils de Johann Sebastian ayant réussi sa carrière de son vivant et sa musique est admirée de Haydn, Mozart et Beethoven. Les Vêpres solennelles pour un confesseur de Wolfgang Amadeus Mozart sont écrites en 1780, un an et demi après la Messe du Couronnement.

Le chorale d'ouverture ainsi que le premier aria, "Quia Respexit", du Magnificat de C. P. E. Bach

Un Laudate Dominum délicat et aérien, avant-dernier numéro des Vêpres solennelles d'un confesseur, par Kiri Te Kanawa
Laurence Equilbey et son équipe continuent leur exploration du répertoire germanique classique et pré-romantique
Laurence Equilbey, à la tête d’accentus et d’Insula orchestra, s'intéresse en particulier aux compositions germaniques de la "Goethe Generation", les pièces écrites entre 1750 et 1830 (de la mort de Bach à celle de Schubert). Après l’enregistrement du Requiem de Mozart en 2014, l'équipe s’attaque à cette autre pièce majeure de Mozart, ses Vêpres solennelles, ainsi qu'au Magnificat tourné vers l'avenir de Carl Philipp Emanuel Bach.

Pour aller plus loin
Coproduction Philharmonie de Paris, accentus, Insula orchestra

Distribution

  • Date 24 septembre 2015
  • Durée 2h 30min
  • Production Caméra Lucida
  • Chef d'orchestre Laurence Equilbey
  • Orchestre Insula orchestra
  • Choeur accentus
  • Solistes Judith Van Wanroij, soprano Renata Pokupić, alto Wiebke Lehmkuhl, alto Reinoud Van Mechelen, ténor Andreas Wolf, basse