Olivier Py livre sa version du chef-d'œuvre shakespearien dans la Cour d'honneur du Palais des papes d'Avignon

Le plateau de la Cour d'honneur est grand ouvert pour accueillir la tragédie du Roi Lear. Écrite il y a quatre cent ans, celle-ci soulève la question, toujours actuelle, des limites du langage et du dialogue qui peuvent entraîner les pires errances humaines. Olivier Py propose son interprétation.

Olivier Py offre ses mots pour faire renaître le chef-d’oeuvre shakespearien
Olivier Py livre sa traduction, parue chez Actes Sud-Papiers et, par elle, sa vision singulière de la pièce de Shakespeare. Il semble vouloir lever les barrières qui entravent le rapport brut à un texte, surtout lorsque celui-ci date d'il y a quatre cent ans. Comme l'anglais utilisé par Shakespeare, le français d'Olivier Py est concis, presque brutal et il a choisi de le retranscrire en vers libres. Comme il l'exprime dans une interview à Télérama à propos de sa pièce "Orlando ou l'impatience" donnée au Festival d'Avignon 2014 : "même triviale, la langue de Shakespeare reste de la pensée en acte sur scène." 

:: Retrouvez "Midi Py", la quotidienne d'Olivier Py avec Philippe Lefait et l'émission Des Mots de Minuit :: 

La pièce de Shakespeare
Vraisemblablement rédigée entre 1603 et 1606 par William Shakespeare, créée le 26 décembre 1606, la pièce du Roi Lear (en anglais : King Lear) est une tragédie en cinq actes en vers et en prose. 

La question de l'amour, de son expression, de sa place dans l'héritage
Dans une Angleterre imaginée, au crépuscule du règne du Roi Lear, ce dernier veut connaître l'affection que lui portent ses filles. Avant de leur déléguer le pouvoir, le souverain pose cette terrible et capricieuse condition : celle de ses filles qui exprimera le mieux son amour pour lui obtiendra la part la plus importante de l'héritage. S'en suivent, inévitablement, tragiques aveuglements, luttes de pouvoir et querelles sanglantes. Comment une famille et un pays peuvent-ils résister à cela ? Le thème du langage est central dans le texte du Roi Lear : le personnage du Fou utilise ses mots pour se battre et Cordelia est confrontée à une douloureuse difficulté à extérioriser son affection. Est-il possible de s'exprimer véritablement, quelles sont les limites du langage ? 

"Chacun de vous doit être atteint par ce chef-d'oeuvre [...] Tous les hommes peuvent s'unir à travers lui, dans ce qu'ils ont de plus profond" - D'après cette archive exceptionnelle de l'INA datant de 1965 :
Olivier Py auteur, metteur en scène de théâtre et d'opéra, acteur, traducteur 
Etudiant au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique et en théologie, Olivier Py se fait véritablement découvrir en 1995 au Festival d’Avignon avec "La Servante, une histoire sans fin", une pièce qui durait vingt-quatre heures. En plus de son activité d’interprète au théâtre et au cinéma, il mène une carrière internationale de metteur en scène d’opéra. Olivier Py est directeur du Festival d’Avignon depuis septembre 2013. 

Une version en replay est disponible dès le 9 juillet, enrichie d'un dispositif interactif exceptionnel et inédit 
Le replay enrichi vous propose : un player interactif permettant de découvrir des commentaires des principaux personnages autour de l’intrigue et des apartés du personnage du Fou de Lear s’adressant directement au public sous forme de bonus vidéo ; ainsi que l’intégralité du texte en audio description, sous-titré dans sa version originale (en anglais) et en mandarin, afin de rendre l'oeuvre accessible au plus grand nombre.

Le personnage du Fou du Roi Lear présente la pièce en 30 secondes ! Suspens... 
À retrouver en intégralité sur Twitter en suivant le compte @RoiLearAvignon

L'interview d'Olivier Py faite par la rédaction de Culturebox  
"Dans votre déclaration d'intention vous dites que Le Roi Lear est une prophétie du monde moderne ?"
Couverture de la traduction du Roi Lear, texte d'Olivier Py, chez Actes Sud
Roi Lear couverture livre Actes Sud

Distribution

  • Date 01 juillet 2015
  • Durée 2h 30min
  • Production Compagnie des Indes
  • Auteur Shakespeare traduction Olivier Py
  • Metteur en scène Olivier Py
  • Lumière Bertrand Killy
  • Scénographie, décor, costumes et maquillage Pierre-André Weitz
  • Son Dominique Cherpenet
  • Assistanat à la mise en scène Thomas Pouget
  • Acteurs (+rôles) Jean-Damien Barbin / Moustafa Benaïbout / Nâzim Boudjenah de la Comédie-Française / Amira Casar / Céline Chéenne / Eddie Chignara / Matthieu Dessertine / Emilien Diard-Detoeuf / Philippe Girard / Damien Lehman / Thomas Pouget / Laura Ruiz Tamayo / Jean-Marie Winling /