Fashion week : le vestiaire 22/4 Hommes joue la carte de la fonctionnalité

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/06/2016 à 08H59
22/4 Hommes pap masculin pe 2017, à Paris.

22/4 Hommes pap masculin pe 2017, à Paris.

© WWD/Shutterstock/SIPA

Au 3e jour de la Paris Fashion week, Stéphanie Hahn pour 22/4 Hommes a joué la carte d'un prêt-à-porter, urbain, flexible et transformable. "L'esprit 22/4 intègre les codes athlétiques et ergonomiques à travers le thème du sport" indique la créatrice. Sur le catwalk, l'homme et la femme s'affichent côte à côte.

Stéphanie Hahn propose une collection aux détails nombreux : rubans réfléchissants, fermetures éclairs, ceintures de sécurité et mousquetons habillent une garde-robe déclinée dans des tissus techniques propres aux performances sportives.
22/4 Hommes pap masculin printemps-été 2017, à Paris

22/4 Hommes pap masculin printemps-été 2017, à Paris

© Corinne Jeammet
Des gilets de sauvetage et des éléments détachables tels que des poches ou des sacs -inspirés de l'univers des compagnies aériennes- ne sont pas là par hasard : ils veulent donner à réfléchir sur l'évolution rendue nécessaire par l'environnement urbain et moderne. Cette réflexion s'avère un motif essentiel de la collection : c'est dans ce perpétuel recommencement que se reflète les éléments réfléchissants pensés pour cette collection. L'application de ces détails lumineux sur des silhouettes classiques contraste elle avec des vêtements de sport s'adaptant à la vie urbaine.
22/4 Hommes pap masculin printemps-été 2017, à Paris

22/4 Hommes pap masculin printemps-été 2017, à Paris

© Corinne Jeammet
Du côté des matières, des étoffes de coton, de la laine italienne, des motifs Prince de Galles en laine et soie ainsi, bien entendu, que des tissus techniques en Nylon. La palette des couleurs : du bleu céruléen, du blanc, du noir, du gris anthracite et de l'écru.
22/4 Hommes pap masculin printemps-été 2017, à Paris

22/4 Hommes pap masculin printemps-été 2017, à Paris

© WWD/Shutterstock/SIPA

Une exigence certaine

Née à Düsseldorf, Stephanie Hahn a trouvé dans le vêtement un moyen d'expression créative. Elle découvre cette passion au travers des techniques utilisées dans le vêtement sur mesure. Après ses études, elle déménage à Berlin en 2005 pour découvrir le mouvement de mode qui émergeait à l'époque. Elle y a approfondit sa compréhension de la couture tout en travaillant sur la mode masculine. De retour à Düsseldorf en 2006, elle lance sa marque 22/4 et présentera par la suite sa collection lors de la PFW masculine.
Stéphanie Hahn, la créatrice de 22/4, 24 juin 2016

Stéphanie Hahn, la créatrice de 22/4, 24 juin 2016

© WWD/Shutterstock/SIPA
Depuis sa création, la marque 22/4 est dotée de deux lignes distinctes -féminines et masculines- mais reliées qui sont réalisées en Allemagne. La créatrice -qui tient à ce que l'approvisionnement des matériaux soit local (soit dans son pays ou dans l'Europe environnante)- veut répondre aux normes et exigences de l'artisanat allemand de qualité.
22/4 Hommes pap masculin printemps-été 2017, à Paris

22/4 Hommes pap masculin printemps-été 2017, à Paris

© WWD/Shutterstock/SIPA
22/4 fait référence non seulement aux éléments mathématiques mais aussi à l'équation du travail d'équipe. Ses créations racontent une histoire en vue de reconstruire des situations réelles.
22/4 Hommes pap masculin printemps-été 2017, à Paris

22/4 Hommes pap masculin printemps-été 2017, à Paris

© WWD/REX Shutterstock/SIPA