Fashion week : Hendrix, Lennon et Yoko Ono inspirent le défilé de Christian Dada

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/06/2016 à 09H59
Christian Dada pap masculin printemps-été 2017, à Paris

Christian Dada pap masculin printemps-été 2017, à Paris

© JEREMY LEMPIN/EPA/MaxPPP

Masanori Morikawa a trouvé l'inspiration dans les plus grandes figures du rock et de l'anticonformisme pour sa deuxième collection inscrite au calendrier de la Paris Fashion Week. Yoko Ono, John Lennon ou encore Jimi Hendrix baignent la salle dans une ambiance rebelle et jouissive où le créateur parsème ses tenues, longues et élancées, d'inscriptions bien senties.

Le créateur japonais est un fervent adepte du dadaïsme. Tout est fait, ici, pour déconstruire et remettre en question ses collections, ses habitudes et même celles du public. Ainsi, des chaises blanches, noires et dorées ont remplacé les habituels bancs de la galerie haute du Palais de Tokyo, où a lieu le show. Sur ces chaises, une feuille avec l'intitulé du défilé "Piece" ainsi qu'une série de mots et de noms : Peace, Yoko Ono, John Lennon, Love, Live, Paradox…. Masanori Morikawa évoque des grands noms de l'anticonformisme et annonce une collection rock'n roll.
Christian Dada pap masculin printemps-été 2017, à Paris

Christian Dada pap masculin printemps-été 2017, à Paris

© Geoffrey Priol
30 modèles font le tour de la salle soutenus par les musiques énergiques de John Lennon, Jimi Hendrix ou encore The Smiths. Plongée dans l'Angleterre de la fin des années 60, tant par la musique que par les silhouettes des mannequins. Plusieurs sont torse nu et recouverts de longs trench-coats sombres tantôt d'une couleur unie, tantôt rayés.

Jimi Hendrix et John Lennon ressuscités par les looks

Masanori Morikawa ramène à la vie John Lennon avec un de ses mannequins : jean bleu clair skinny et pull à col roulé bleu foncé porté avec un blouson. Sans oublier les lunettes, la ressemblance est frappante. Idem pour Jimi Hendrix avec un des modèles en veste de cuir à motifs de plantes.
Christian Dada pap masculin printemps-été 2017, à Paris

Christian Dada pap masculin printemps-été 2017, à Paris

© Geoffrey Priol
Mais il ne faut pas seulement regarder le mannequin de face. Au dos des vêtements et sur les côtés des inscriptions sont imprimées. Sur les vestes en cuir ou tissu, voici des "Burn this cloth after you have wear it", traduisible par "Brûlez ce tissu après l'avoir porté" ou encore "Vandalism : beautiful as a rock in a cops face" soit "Vandalisme : aussi beau qu'une pierre sur le visage d'un policier". Le créateur appelle la société à reprendre le pouvoir. A la fin du show, on serait presque tenté de laisser notre côté rebelle se réveiller.

"Beaucoup de phrases imprimées proviennent des poèmes de Yoko Ono"

Quelle a été votre principale inspiration ?
"Souvent dans mes collections, je veux traiter de la vie et de la mort et lorsque j'ai vu l'exposition de Yoko Ono au Japon, cela a été une révélation, notamment la thématique de la paix intérieure. Ses poèmes ont été une source d'inspiration importante".

Les styles vestimentaires de John Lennon et Jimi Hendrix ont également joué un rôle ?
"Oui, dans mon défilé on retrouve John Lennon et Jimi Hendrix. J'ai repris leur style et j'ai voulu travailler dessus, étendre leur univers et voir jusqu'où je pouvais aller".

D'où proviennent les phrases inscrites au dos des vêtements ?
"Beaucoup de phrases imprimées proviennent des poèmes de Yoko Ono. J'en ai aussi écrit moi-même".

Vous utilisez des tissus ou des matières précises ?
"Non ce qui m'importe le plus c'est le style qui se transmet par la tenue. Qu'importe comment je l'ai conçu, du moment qu'elle dégage une ambiance, une émotion bien précise".
Christian Dada pap masculin printemps-été 2017, à Paris

Christian Dada pap masculin printemps-été 2017, à Paris

© Geoffrey Priol

Un créateur insoumis et rebelle

Masanori Morikawa créé le label Christian Dada en 2007, lors de son retour au Japon. Il avait auparavant travaillé pour l'artiste et styliste Charles Anastase. Il acquièrt une reconnaissance internationale lorsqu'il réalise en 2011 des pièces sur mesure pour Lady Gaga pour sa tournée mondiale "Born This Way". Pour le créateur, une tenue est plus un moyen d'expression personnelle qu'un habit qui recouvre un corps.
Masanori Morikawa, le créateur de Christian Dada 

Masanori Morikawa, le créateur de Christian Dada 

© Christian Dada