Philippe Paubert cultive l'ADN d'Ungaro pour le retour de l'homme à la Paris Fashion Week

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 22/01/2016 à 19H04, publié le 22/01/2016 à 19H03
Philippe Paubert présente la collection pap automne-hiver 16-17, à Paris : il explique les codes de la marque sur ce manteau 

Philippe Paubert présente la collection pap automne-hiver 16-17, à Paris : il explique les codes de la marque sur ce manteau 

© Corinne Jeammet

L'homme qui ne défilait plus sur les podiums renoue avec la PFW. Pas de show mais une présentation sur rendez-vous avec Philippe Paubert. Le créateur, qui a travaillé dans les années 90 avec Emanuel Ungaro, cultive l'ADN maison pour une silhouette citadine mais cependant décontractée. Du bel ouvrage.

Parallèlement au design des collections, Philippe Paubert s'adonne à une activité d’illustrateur de mode masculine. La maison Emanuel Ungaro a fait appel à lui en 2014 pour créer en tant que Designer free-lance sa collection masculine sous la griffe Ungaro.
Emanuel Ungaro pap masculin automne-hiver 2016-17, à Paris.

Emanuel Ungaro pap masculin automne-hiver 2016-17, à Paris.

© Ralph Wenig
Le créateur développe l’héritage tailleur d’Emanuel Ungaro avec des silhouettes à l’allure citadine mais dans une recherche d’ambiance feutrée et décontractée, grâce à des matières nouvelles. Il s’appuie sur les jeux de pois - signature iconique de la marque- et les imprimés de fleurs en créant des micro dessins tant imprimés que sur des fils coupés géométriques. Les silhouettes mixent les formes près du corps et les coupes plus amples ainsi que le mélange des aspects rustiques des tissus et de l’esprit tailleur sartorial (jerseys feutrés ou à effet tweed donnent un aspect relax et confortable).
Emanuel Ungaro pap masculin automne-hiver 2016-17, à Paris.

Emanuel Ungaro pap masculin automne-hiver 2016-17, à Paris.

© Ralph Wenig

Comment définissez-vous l'homme Ungaro ?

Pour répondre à cette question, Philippe Paubert sélectionne, alors, deux pièces vestimentaires représentatives de l'ADN de la marque : "Tout d'abord, ce manteau court avec un col signature à pois, en tissu double face. Il est léger et porte toutes les signatures iconiques de la maison. C'est un parfait exemple de tailoring et de leisure" explique-t-il avant de montrer un visuel du look book, dans lequel a été shootée la collection. 
Emanuel Ungaro pap masculin automne-hiver 2016-17, à Paris 

Emanuel Ungaro pap masculin automne-hiver 2016-17, à Paris 

© Ralph Wenig
Sur cette photo, "l'homme Ungaro est incontestablement décontracté : il porte un pantalon fil coupé et un pull en maille lourde. "C'est typique de cet "homme liquide" comme aimait le définir le couturier Emanuel Ungaro" explique, encore Philippe Paubert. Un terme idéal pour expliquer que cet homme aime les matières soft et se fiche des codes !

Quels sont les thèmes de la collection ?

4 thèmes sont déclinés : noir, blanc et gris (codes de la marque), vert, mousse, bleu pétrole et des bruns (couleurs inspirées d’éléments botaniques pour un look citadin), bleu et indigo (pour le formalwear avec des mélanges innovants) et rouge hivernal et bleu sombre (touche chaude avec des aspects feutrés et des fils bouclés). Les silhouettes mixent les formes près du corps et les coupes plus amples ainsi que le mélange des aspects rustiques des tissus et de l’esprit tailleur sartorial (jerseys feutrés ou à effet tweed donnent un aspect relax et confortable).
Sac Ungaro, collection masculine automne-hiver 2016-17

Sac Ungaro, collection masculine automne-hiver 2016-17

© Corinne Jeammet
La collection comporte des sacs mixant des cuirs spéciaux et du tissu. La petite maroquinerie imprimée reprend l'incontournable motif pois et les petits dessins des cravates. Les chaussures d’inspiration British ont des semelles “commando”, des cuirs urbains avec une touche de couleur, sans oublier les snickers de ville.
Détail d'une silhouette Ungaro pap ah 2016-17, à Paris

Détail d'une silhouette Ungaro pap ah 2016-17, à Paris

© Corinne Jeammet

Philippe Paubert, un adepte du sartoriale italien

Diplômé de l’ENS Duperré et d’ESMOD, Philippe Paubert débute sa carrière de Designer Homme chez Pierre Balmain puis Guy Laroche et Christian Dior. Appelé par Emanuel Ungaro en 1993 pour créer les collections masculines, il reprend les codes propres à l’ADN féminin de la marque pour les interpréter dans un esprit tailleur "le sartoriale italien". Il collaborera avec d’autres griffes telles que Madame Grès, Céline, Balenciaga et Jean-Louis Scherrer pour leurs collections masculines mais également avec des marques de sportswear et activewear comme Armorlux, Oxbow, Façonnable et Eden Park.
Philippe Paubert, créatrive director de Emanuel Ungaro men © DR

L'audace d'Emanuel Ungaro

L’histoire de la maison débute en 1965 avec son créateur Emanuel Ungaro, qui grâce à sa rigueur -acquise lors de son apprentissage aux côtés du couturier espagnol Cristobal Balenciaga- et de sa recherche de la perfection fonda la marque afin d'exprimer son sens de l’audace et de la provocation. Cette griffe prône des accords de couleurs inattendus, les mélanges de motifs imprimés, des couleurs vives et contrastées ainsi que des drapés très féminins.

Jusqu’à son départ en 2004, le créateur ne manquait pas de rappeler aux femmes qu’elles sont avant tout des séductrices. L'homme, quant à lui, ne défilait plus depuis quelques saisons. La maison célèbre cette année son 50e anniversaire avec le lancement pendant la PFW d'une nouvelle fragrance.