La collection sportswear de Rihanna pour Puma : dark et sexy

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/02/2016 à 09H45
Fenty Puma by Rihanna, pap ah 2016-17, à New York, février 2016

Fenty Puma by Rihanna, pap ah 2016-17, à New York, février 2016

© JP Yim / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Après le show du rappeur Kanye West au Madison Square Garden, une autre célébrité, la chanteuse barbadienne Rihanna, a présenté sa ligne à New York dans le cadre de la Fashion Week. Cette première collection, en partenariat avec l'équipementier allemand Puma, cherche à bousculer les codes du sportswear. Résultat : une collection sexy et streetwear, aux tonalités noires et blanches.

Depuis l'annonce, mi-décembre 2014, de la signature d'un partenariat entre Puma et Rihanna, les premiers pas de "RiRi" -comme elle se surnomme elle-même dans le monde de la création- étaient très attendus. Un premier modèle de chaussures lancé en septembre 2015 avait déjà fait sensation. La "Creeper", déclinaison de la culte "Suede" de Puma avec semelle compensée, était partie en quelques heures seulement et une réédition, en novembre 2015, a connu le même sort.
Creeper Puma by Rihanna, inspiré du punk rock new-yorkais, la PUMA Creeper est la première basket du label FENTY

Creeper Puma by Rihanna, inspiré du punk rock new-yorkais, la PUMA Creeper est la première basket du label FENTY

© CREEPER PUMA BY RIHANNA
Pour dévoiler sa première collection de prêt-à-porter, la nouvelle directrice de la création de la ligne femme de Puma a choisi la  sobriété : décor minimaliste, avec de grands arbres noirs et blancs sans branches, et musique très en retrait. Cette ligne "Fenty X Puma" (reprenant la marque de Rihanna), toute de noir et de blanc, cherche à réinterpréter le sportswear en détournant par exemple les codes du jogging.
Fenty Puma by Rihanna, pap ah 2016-17, à New York  

Fenty Puma by Rihanna, pap ah 2016-17, à New York  

© FENTY PUMA by Rihanna 2016
Cela passe par des sweat-shirts exagérément grands, volontairement pas ajustés, par un décolleté, ou des petits hauts très courts. Les modèles confortables attirent le regard par leur coupe ou leurs proportions. C'est le cas notamment de cette robe droite et ouverte de haut en bas, qui fait courir un lacet le long du corps, comme une cicatrice géante, tendance aperçue lors de la dernière Fashion Week. 
Les mannequins Gigi Hadid et Bella Hadid en backstage du show Fenty PUMA by Rihanna pap ah 2016-17, à New York 

Les mannequins Gigi Hadid et Bella Hadid en backstage du show Fenty PUMA by Rihanna pap ah 2016-17, à New York 

© Jamie McCarthy / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Autre classique détourné, le blouson teddy (manches en cuir d'une couleur différente du reste qui est en tissu), appelé "Letterman jacket" ou "varsity jacket" en anglais.
Fenty Puma by Rihanna, pap ah 2016-17, à New York, février 2016...

Fenty Puma by Rihanna, pap ah 2016-17, à New York, février 2016...

© Dimitrios Kambouris / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
En fin de défilé -marqué notamment par la présence du mannequin vedette Gigi Hadid- Rihanna est venue saluer brièvement, vêtue d'un manteau aux manches immenses, qui semblait lui servir également de robe.
La chanteuse Rihanna au final de son défilé à New York

La chanteuse Rihanna au final de son défilé à New York

© Timothy A. CLARY / AFP
La présentation était diffusée sur la page Facebook de l'artiste et l'audience a atteint, par moments, quelque 68.000 internautes. Rihanna a sorti son huitième album, "Anti", le 27 janvier. Il s'est emparé dimanche de la tête des ventes aux Etats-Unis et a déjà été certifié disque de platine. 
L'album de la chanteuse Rihanna "ANTI"