Fashion week : chez Akris, Albert Kriemler voit rouge

Par @CocoJeammet Journaliste, responsable de la rubrique Mode de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/03/2016 à 09H55
Akris pap féminin ah 2016-17, à Paris..

Akris pap féminin ah 2016-17, à Paris..

© PATRICK KOVARIK / AFP

Albert Kriemler décline depuis plus de 30 ans le vestiaire de la maison suisse Akris. Loin de l'exubérance, c'est une invitation à une élégance douillette. Après avoir décliné une collection grise pour l'hiver 2015-16, le créateur réitère avec une palette rouge. Le rouge sang jusqu'à celui de la terre africaine est de mise pour des basiques luxueux modernisés.

La collection est déclinée dans une large palette de rouge - du jaune orangé à l'aubergine sombre. C'est la terre rouge africaine, le rouge de l'amour et celui de la passion qui a dicté ce choix. Cette tonalité se décline en uni mais également dans une palette d'imprimés tachetés, zébrés...
Akris pap féminin ah 2016-17, à Paris

Akris pap féminin ah 2016-17, à Paris

© PATRICK KOVARIK / AFP
De très belles matières -cashmere, alpaga, laine georgette, soie, l'agneau, cuir et néoprène- compose ce dressing. Ici les imprimés félins, tigrés et les éclairs tachetés de jaune se posent parfois sur les modèles.
Akris pap féminin ah 2016-17, à Paris. © PATRICK KOVARIK / AFP
On a aimé les coupes impeccables du long manteau à capuche -extérieur rouge, intérieur aubergine- qui allonge la silhouette, la veste en agneau, sans manches avec col ciboire, à porter avec un pantalon près du corps, les jupes courtes, le blouson -fourrure ou cuir- toujours avec de belles finitions comme sur cette veste en cuir aubergine regansée de fines nervures. 
Akris pap féminin ah 2016-17, à Paris © PATRICK KOVARIK / AFP

Akris, une maison plus que centenaire

Depuis 30 ans, chez Akris, Albert Kriemler propose une mode qui combine innovation avec portabilité confortable. Pour lui, la conception de chaque vêtement commence par "un morceau de tissu dans ma main" car l'habillement apporte une gaine protectrice qui entre dans un dialogue sensuel avec le corps de la femme qui le porte.

Le créateur a rejoint l'entreprise familiale en 1980 à l'âge de 20 ans. Il a reçu le prix du design suisse en 2008 et, en 2010, a été lauréat du Fashion Group International de New York. Albert Kriemler aime l'art, l'architecture, la musique, la photographie et surtout le paysage autour de son pays natal, Saint-Gall.
Le créateur Albert Kriemler pour la maison Akris

Le créateur Albert Kriemler pour la maison Akris

© WWD/Shutterstock/SIPA
Fondée à Saint-Gall, en 1922, par sa grand-mère Alice Kriemler-Schoch, l'entreprise a été développée par ses parents. Albert et son frère Peter, responsable de la production et de la gestion, ont prolongé l'histoire de cette maison de mode haut de gamme, appréciée par des clients tels que H.S.H. Princesse Charlene de Monaco.