Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22

Premiers pas du Musée itinérant d'art contemporain en banlieue parisienne

Publié le 07/04/2014 à 19H42
Le Musée Passager, un musée itinérant pour faire découvrir l'art contemporain en ile-de-France.

Le Musée Passager, un musée itinérant pour faire découvrir l'art contemporain en ile-de-France.

© Droits réservés
"Le Musée Passager" est une exposition itinérante d'art contemporain. Durant quatre ans, ce musée qui présente des pointures comme Bill Viola ou Elias Crespin, va visiter 25 villes d'Île-de-France, en stationnant une quinzaine de jours à chaque étape. La ville de Saint-Denis inaugure la tournée jusqu'au 20 avril. Puis ce sera au tour d'Evry, de Mantes La jolie et du SAN du Val d’Europe.
Par Culturebox

A lire aussi

  • Le site du Musée Passager

Thématiques liées

L'exposition est visible depuis samedi sur le parvis de la Basilique de Saint-Denis, haut lieu touristique au nord de Paris. L'accès est gratuit.

"Aiguiser les curiosités"
L'objectif de ce Musée passager est de "permettre l'accès à la culture pour les publics éloignés de l'art". L'idée est aussi, ce faisant, de "suggérer des sensations, aiguiser les curiosités" et proposer "un lieu ouvert propice aux découvertes, aux rencontres, aux expériences" afin de "connecter plus encore la création contemporaine au coeur des villes franciliennes".

Des médiateurs et de nombreuses animations sont prévus pour tenter d'attirer un public peu averti vers des oeuvres parfois difficiles d'accès, comme une vidéo de Bill Viola, le vidéaste auquel le Grand Palais consacre actuellement une rétrospective.

Premiers pas du Musée itinérant d'art contemporain en banlieue parisienne Premiers pas du Musée itinérant d'art contemporain en banlieue parisienne

Elias Crespin, Circuconcéntricos Rojo Transparente, 2013 from Atelier Elias Crespin on Vimeo.


Elias Crespin a conçu un mobile pour l'occasion
"Je suis honoré de faire partie de cette expérience, qui permet de rapprocher le musée des gens", se félicite Elias Crespin, qui s'est fait une spécialité de sortes de mobiles aérés, qui tournent et évoluent très lentement.

Pour l'exposition, l'artiste d'origine vénézuélienne a spécialement créé un mobile bicolore aux tons chauds, "Circuconcéntricos Rouge Orange", comme un message "un peu ludique" pour les "gens qui ne vont pas au musée d'habitude".

Une oeuvre du graffeur Shuck One.
Une oeuvre du graffeur Shuck One. © Musée Passager

Différents artistes et autant de styles
Ces oeuvres sont mêlées à d'autres parfois plus accessibles, comme les dessins de Justine Emard représentant des cinémas en plein air à l'abandon. Ils reprennent vie et s'animent grâce à une application lorsqu'ils sont regardés à travers un téléphone ou une tablette.

Egalement exposé, Shuck One, représentant de la première génération de graffeurs français qui fut surnommé un temps le "King of Subway" pour ses grafs sur les lignes du métro parisien, et qui s'est tourné depuis vers les toiles et l'abstraction.

Ou encore les photos retravaillées de Valérie Belin, qui questionnent les stéréotypes, les conventions et les codes de représentation véhiculés par la mode et l'industrie du luxe. 

Une photo retravaillée par Valérie Belin.
Une photo retravaillée par Valérie Belin. © Musée Passager


Après Saint-Denis, le Musée passager se déplace à Evry (du 26 avril au 11 mai) puis Mantes-la-Jolie (du 17 mai au 1er juin) et les abords du méga-centre commercial de Val d'Europe (du 7 au 22 juin).

Tous les lives