Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22

"Pour vous, Mesdames", la mode en temps de guerre exposée à Lyon

Publié le 24/12/2013 à 11H59, mis à jour le 28/12/2013 à 17H26
Une des photos de Lyonnaises exposées au CHRD

Une des photos de Lyonnaises exposées au CHRD

© CHRD / DR
Face à l'occupant allemand, les femmes françaises ont tout fait pour rester dignes et continuer à cultiver l'élégance qu'on leur reconnaissait dans le monde entier. C'est cette histoire originale de la Seconde guerre mondiale que raconte à Lyon le CHRD, le Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation.
  • DIAPORAMA : notre sélection de 9 photos
L'effort de guerre, puis les réquisitions après la capitulation ont conduit à une pénurie en France qui ne concernait pas seulement l'alimentation. Il était impossible de se vêtir ou de se chausser normalement. Il a donc fallu s'adapter, et c'est ce qu'ont fait les Françaises, alors que la plupart des maisons de couture, elles, fermaient leurs portes faute d'approvisionnement.

Ainsi, en 1941, l'occupant allemand réclame à la France 6 millions de paires de chaussures. Les Parisiens, eux, devaient, s'ils étaient pieds nus, faire une demande auprès de leur mairie, avec peu d'espoirs de la voir aboutir. Ils se sont donc tournés vers les chausseurs qui se sont mis à proposer des modèles épargnés par le rationnement, en raphia, ruban ou paile tressés. Au lieu du cuir, les semelles étaient en bois évidé.

Teinture et turbans

Comment cacher la misère. Pas de bas de soie ? Des produits de teinture pour les jambes proposés par Elisabeth Arden. Pas de colorants pour cheveux, de produits de mise en plis ? Des turbans sur la tête. Et chez Lanvin, on utilisait des bretelles de pantalon pour faire des bandoulières de sacs.

Tant de sacrifices, on se doute, laissent place à l'exaltation quand vient la libération. C'est ainsi que les chapeaux se réhaussent ausstôt, avec fierté, et que l'imprimé qui fait rage s'inspire des drapeaux des vainqueurs !

Le reportage de Myriam Figureau, Jean-Christophe Adde, Catherine Martin :



Et preuve que l'élégance à la française ne voulait pas s'effacer, le film "Falbalas" de Jacques Becker, tourné à Paris en 1944 et sorti en 1945. Il se déroule dans le milieu de la couture. Il est projeté dans le cadre de l'exposition au CHRD. En voici un extrait :



Exposition « La mode en temps de guerre. Pour vous, Mesdames » jusqu'au 13 avril 2014. Centre d'histoire de la résistance et de la déportation. 14, avenue Berthelot. 69007 Lyon. www.chrd.lyon.f

Tous les lives