Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22

Lee Jee Young, Coréenne, plasticienne et photographe onirique

Publié le 24/02/2014 à 15H16
L'une des oeuvres de Lee Jee Young (détail)

L'une des oeuvres de Lee Jee Young (détail)

© Lee Jee Young
La Coréenne Lee Jee Young expose ses photos jusqu'au 7 mars 2014 à Opio. Ses images qui paraissent être un montage très adroit d'éléments disparates sont en fait les photos non retouchées qu'elle prend dans son studio de 18 m² de Séoul. Cette plasticienne de 30 ans crée des décors très colorés et oniriques dans lesquels elle se met en scène, comme prisonnière d'un rêve ou d'un cauchemar.
Ses images sont aujourd'hui parmi les plus regardées sur Internet. Lee Jee Young a trente ans, elle travaille dans sa ville natale de Séoul, en Corée du Sud. Plasticienne encore plus que photographe, elle crée des univers dans son studio de 18 m², sorte de vivarium où elle se photographie ensuite dans les décors qu'elle a auparavant imaginés, construits, composés pendant parfois des semaines. A quelques exceptions près, elle est donc son propre mannequin. Ses photos sont colorées, très impressionnantes car faisant appel à la symbolique dont sont tissés les rêves.

Reportage : JM Pitte/D. Bassompierre/I. Brahy



Les photos de Lee Jee Young sont chacune une performance. La Coréenne ne cherche pas à montrer la réalité mais s'inspire de sa personnalité pour imaginer ces étonnantes compositions très colorées. L'Internet qui s'enflamme souvent pour des futilités sait aussi aider à découvrir de véritables talents et leur donner en quelques jours une renommée internationale. Lee Jee Young la mérite sans aucun doute, par l'originalité de sa démarche et la qualité graphique des photographies qui en portent la mémoire.

Lee Jee Young
Galerie Opiom
à Opio dans les Alpes-Maritimes
Jusqu'au 7 mars 2014

La rédaction vous recommande

Photo

Ce cliché de John Stanmeyer remporte le World Press Photo

Une photo de migrants africains, téléphones tendus vers le ciel dans l'espoir de capter une dernière fois du réseau, a gagné le premier prix du plus prestigieux concours de photojournalisme, le World Press Photo.

En savoir plus

Tous les lives