"Bab-El" : Valentine Vermeil explore les fêtes et le quotidien en Terre Sainte

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/01/2016 à 13H11, publié le 13/01/2016 à 12H05
"Bab-El", la série de la photographe Valentine Vermeil est exposée à la Friche de la Belle de Mai à Marseille

"Bab-El", la série de la photographe Valentine Vermeil est exposée à la Friche de la Belle de Mai à Marseille

© Valentine Vermeil

Israël, Palestine,Terre Sainte, terre de discorde enfin apaisée dans l'objectif de la photographe Valentine Vermeil. Au rythme des fêtes religieuses et des scènes de vie quotidienne, "Bab-El" est un voyage photographique et spirituel exposé jusqu'au 28 février 2016 à la Friche la Belle de Mai de Marseille.

"Bab-El", la nouvelle exposition de Friche la Belle de Mai réussit à "accorder" en quelques photos la Palestine et Israël. Du quotidien des hommes et des femmes dans leur communauté aux fêtes religieuses, les photographies de Valentine Vermeil sont à voir comme la traversée d’un territoire riche et complexe. 

Reportage : C. Pesci / MA. Peleran / E. Pirosa
Avec "Bab-El", la photographe Valentine Vermeil reconstruit une tour de Babel devenue de plus en plus bancale en Terre Sainte. "J’aime envisager cette terre comme une gigantesque tour de Babel avant que Dieu ne décide de brouiller les langues et de séparer les hommes pour que leurs forces ne le défient. J’aime envisager cette terre où l’Autre serait une part de moi-même, et ses différences mes propres manques", dit-elle à propos de cette série. 
Erosion - Timna

Erosion - Timna

© Valentine Vermeil

Scènes de joie 

Décliné sous trois aspects principaux – les paysages, les scènes de la vie quotidienne et regroupements communautaires, et les portraits ou scènes plus intimes – l'approche de la photographe est essentiellement tourné vers l’Autre comme une terre de voyage.
Foi - Jérusalem

Foi - Jérusalem

© Valentine Vermeil
Au terme de trois longs séjours en Terre Sainte, Valentine Vermeil revient du pays du lait et du miel avec un regard différent sur les stéréotypes du pays issus de reproductions orientalistes du XIXe siècle. Elle revient avec des rencontres, des souvenirs et l'envie de montrer des scènes joyeuses, d'amour et de partage. 
Femme - Rame

Femme - Rame

© Valentine Vermeil

Au coeur des communautés 

Les photos de Valentine Vermeil gardent une certaine distance vis à vis du conflit relaté par les média internationaux."Bab-El" est au plus près des gens et des communautés sociales, ethniques ou religieuses et illumine davantage l'histoire profonde des individus qui vivent sur une terre commune.
Les Frères - Naplouse

Les Frères - Naplouse

© Valentine Vermeil
"En voyageant à travers Israël et les territoires occupés, j’ai vu des cultures s’opposer ; une culture musulmane où chaque événement est conforté par la grâce de Dieu, et une culture juive associant l’histoire tragique de son peuple avec un besoin de défense et de suprématie", raconte la photographe. 
Baptême - Yardenit

Baptême - Yardenit

© Valentine Vermeil

Les femmes : mères et matrices

La série qui alterne paysages et portraits, scènes de rue et célébrations religieuses, s'attache particulièrement aux femmes, figures matricielles, porteuses d'espoir, de générosité et de vie.
Danseuse - Rehovot

Danseuse - Rehovot

© Valentine Vermeil
Diplômée des Arts décoratifs de Paris, Valentine Vermeil choisit la photographie comme terrain d'expression. Depuis 2004, elle développe une pratique documentaire qui rend compte du monde, dans sa diversité et sa complexité.
Désert de Judée

Désert de Judée

© Valentine Vermeil
Cette exposition a été mise en place dans le cadre des Rencontres à l’Échelle, en partenariat avec Les Bancs Publics et les Ateliers de l'Image.

Valentine Vermeil souhaite écrire la suite de ce voyage dans un ouvrage à double résonance entre deux auteurs du pays. Elle est toujours à la recherche d'un écrivain palestinien. 

"Bab-El" photos de Valentine Vermeil à La Friche Belle de Mai
41 rue Jobin 13003 Marseille