Adoptez une étoile pour sauver l’église Saint-Germain-des-Prés

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/02/2016 à 17H31, publié le 02/02/2016 à 17H16
La voûte de l’église de Saint-Germain-des-Prés 

La voûte de l’église de Saint-Germain-des-Prés 

© Cuturebox/capture d'écran

L’Eglise Saint-Germain-des-Prés a besoin d’une cure de jouvence. Plus de 5 millions d’euros seraient nécessaire pour redonner à l’Eglise son éclat d'antan. Alors, le curé de la paroisse a eu une idée scintillante ! Inviter les particuliers à donner virtuellement leur nom à l’une des étoiles peintes sur la voûte de l’édifice.

L’Eglise Saint-Germain-des-Prés lance une campagne de financement participatif pour restaurer l'édifice.

Reportage Aude Blacher , Pierre Pachoud 

Un financement participatif sur Internet pour récolter des dons

Le temps ayant fait son œuvre, les allées, les murs, ou encore la célèbre voûte étoilée de l’église Saint-Germain-des-prés souffrent. Reste toutefois à trouver les fonds nécessaires pour rénover l’édifice. C’est pourquoi, le curé de la paroisse, plus que jamais dans l’air du temps, a choisi le financement participatif sur Internet pour récolter des dons. Son idée astucieuse : permettre à chacun, moyennant 100 euros minimum d’adopter l’une des 5 000 étoiles dorées sur la voûte bleu nuit de cette église millénaire. 

Les étoiles de l'Eglise © France3 / Culturebox / Capture d'écran

La voûte stellaire d'Hyppolyte Flandrin

Les noms des donateurs ne sont pas inscrits sur la voûte, mais apparaissent en cliquant sur l’étoile parrainée. Celle-ci ont été peintes par Hyppolyte Flandrin et son équipe au XIXe siècle. Ce n’était pas une première pour ce peintre français né en 1809. Il est en effet à l’origine des peintures murales de l’église Saint-Séverin et de Saint-Vincent-de-Paul à Paris. 

Hyppolyte Flandrin né à Lyon le 23 mars 1809 et mort à Rome le 21 mars 1864

Hyppolyte Flandrin né à Lyon le 23 mars 1809 et mort à Rome le 21 mars 1864

© ABECASIS/SIPA
Des étoiles qui séduisent. Pour preuve, les initiateurs du projet se félicitent. Plusieurs milliers d’euros ont d’ores et déjà été récoltés. A cela s’ajoute le million de dollars octroyé par la fondation américaine des amis de Saint-Germain-des-Près. La ville de Paris s’est également engagée à verser une enveloppe de 1,3 millions d’euros pour ce chantier dont les travaux doivent démarrer en mars prochain pour une durée de 5 ans.