Normandie impressionniste : une troisième édition sur le thème du portrait

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/02/2016 à 16H53, publié le 05/02/2016 à 16H45
Normandie impressionniste à l'heure du portrait

Normandie impressionniste à l'heure du portrait

© Ailleurs exactement

Le festival Normandie impressionniste va consacrer cette année sa troisième édition au thème du portrait. Quelque 450 événements auront lieu du 16 avril au 26 septembre, à travers toute la Normandie : 145 expositions mais aussi des spectacles, des concerts, des réunions festives, des projections cinématographiques

"Le thème du portrait s'entend au sens large, avec des portraits au sens classique du terme, comme la peinture d'intérieur de Claude Monet, mais aussi le portrait d'une époque, de ses femmes, de ses enfants, de ses artistes", a indiqué le commissaire général du festival, Jérôme Clément lors de la conférence de presse qui s'est tenue dans les locaux du célèbre Studio Harcourt  portraitiste des stars.
 
Les grandes expositions auront lieu au musée des Beaux-Arts de Rouen ("Scènes de la vie impressionniste"), avec Monet en vedette, au musée d'art moderne du Havre ("Eugène Boudin, l'atelier de la lumière"), au musée des impressionnismes de Giverny ("Caillebotte, peintre et jardinier" et "Joaquin Sorolla, un peintre espagnol à Paris").

Reportage : Virginie Ducroquet, Angèle De Vecchi, Pierre Léonard
L'exposition la plus inédite sera celle du musée des Beaux-Arts de Caen, qui proposera la plus grande rétrospective jamais présentée en France du Norvégien Frits Thaulow (1847-1906).
 
Mais le festival incite à sillonner la Normandie sans se limiter aux grandes villes car d'autres lieux présenteront des expositions très intéressantes. Sur l'enfance, au musée Eugène Boudin d'Honfleur, sur des portraits de femmes à Bernay, Vernon et Granville (au musée Christian Dior) ou encore sur Félix Buhot (1847-1898), un peintre normand encore largement méconnu à Cherbourg, sur le peintre anglais Walter Sickert, à Dieppe, ou sur Jacques-Emile Blanche à Deauville.
 
L'impressionnisme dialoguera aussi avec des expressions artistiques d'aujourd'hui comme le "street art" à Rouen, ou le numérique, notamment les selfies. Normandie impressionniste, inspiré par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, avait réuni un million de visiteurs en 2010 lors de sa première édition et 1,8 million pour la deuxième en 2013. L'événement culturel est financé à la fois par des fonds publics et privés.