Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22

L’art contemporain prend l’accent sud américain à la fondation Beyeler

Publié le 02/04/2014 à 15H45, mis à jour le 02/04/2014 à 16H38
Une oeuvre de Cildo Meireles 

Une oeuvre de Cildo Meireles 

© France3/culturebox
Envie d’Amérique Latine ? Rendez-vous en Suisse près de Bâle, à Reihen. Jusqu’au 27 avril, la fondation Beyeler propose un voyage sensoriel à travers un échantillon représentatif de l’art contemporain latino-américain. Une exposition qui s'appuie sur la collection de la Fondation Daros de Zurich.
La collection Daros est certainement l’une des plus grandes références en la matière, et surtout l’une des plus riches et complètes. Elle dépasse le millier d’œuvres, produites par une centaine d'artistes venus des quatre coins du continent latino-américain.

En présentant une large palette de son travail à la fondation Beyeler – l’un des musées qui compte parmi les plus visités de Suisse – l’exposition ouvre au grand public les portes de l’art latino américain. Son directeur Sam Keller insiste sur le fait qu’elle invite aussi une assistance plus amatrice d’art contemporain que de voyages, à s’échapper pour un instant de son univers.
 
Une vision sud américaine de l’Amérique du sud.
Plus de douze artistes de la collection viennent présenter ce regard à travers une grande variété de médias : peinture, sculpture, installation, et œuvres vidéo.

Reportage: Olivier Stéphan, Philippe Dezempte, Isabelle Hassid-Guimier



L’artiste brésilien Cildo Meireles représente sa vision de la religion, ciment de la société, à travers une colonne vertébrale faite d’hosties.

Plus au sud, le peintre argentin Guillermo Kuitca transforme lui des espaces architecturaux et géographiques en images poétiques. Il utilise des documents cartographiques et par le biais d’un choix de couleurs et de contrastes, l'artiste prête aux cartes l’image de réseaux tissés de veines.

L'artiste espagnol Sierra, pénètre quant à lui littéralement au centre de la vie urbaine bouillonnante de Mexico en bloquant brièvement la circulation avec un camion stationné sur une voie rapide, performance qu’il filme.   

Un questionnement sur l'identité
Les liens forts qu’entretiennent ces citoyens avec le contexte social et historique de leur continent  n’en est que plus évident. Si ce territoire souffre de la pauvreté de ses ressources, le panel d’artistes choisi nous offre la richesse de sa créativité. Nous connaissons de l’Amérique Latine la force des relations que son peuple entretient avec la religion, la politique et le pouvoir, échos d’un passé récent, d’une histoire tumultueuse qui résonne encore. C’est tout cela et plus – l’attachement au territoire, le questionnement sur l’identité, l’importance souvenir – qui s’entremêle ici pour nous en présenter le reflet artistique.
 
Il ne sera pas seulement question de voyage, mais aussi et surtout d’apprentissage. Un nouvel œil sur l’art contemporain aux accents latino-américains, c’est jusqu’au 27 avril à la fondation Beyeler. Nul besoin de prendre l’avion, la Suisse nous offre un pont.

"Daros Latinamerica Collection" à la Fondation Beyeler, Riehen (Suisse)
Jusqu'au 27 avril 2014