Andy Warhol et Louise Bourgeois jouent avec notre regard au Guggenheim de Bilbao

Par @Culturebox
Publié le 22/03/2016 à 13H02
"Shadows" d'Andy Warhol au Musée Guggenheim de Bilbao

"Shadows" d'Andy Warhol au Musée Guggenheim de Bilbao

© France3/Culturebox

Au musée Guggenheim de Bilbao, Andy Warhol et Louise Bourgeois sont à l’honneur jusqu’au 4 septembre 2016. Une plongée dans l'oeuvre du roi du pop art et de la plasticienne franco-américaine qui ont marqué leur génération de leur empreinte.

Une belle sélection d'oeuvres de ces deux artistes phares de l’art contemporain des années 60-70, est exposée au Musée Guggenheim jusqu’à septembre prochain. Leur marque de fabrique : l'anti-conformisme et un regard aussi singulier que critique sur le monde qui les entoure. 

Reportage : S. Deschamps / E. Galerne / R. Violet 


Andy Warhol

En 1978, l’artiste s’embarque dans la création de l’œuvre "Ombres" ("Shadows"). Il créé 102 sérigraphies sur toile dans le but d'explorer l’abstraction. Aujourd'hui, le musée Guggenheim expose cette série, une de ses oeuvres les plus emblématiques. 

Louise Bourgeois  

Egalement honorée au musée Guggenheim, Louise Bourgeois (décédée en 2010) est considérée comme l'un des pilliers de l’art contemporain. Célèbre pour ses analyses sur le féminisme, ses œuvres graphiques frappent par leur force évocatrice et leur originalité.

L’une des plus connues reste "Cellules", série d’espaces architecturaux qui traduit plastiquement ses émotions. Créées sur deux décennies, chacune d’entre elles constituent une enceinte qui sépare le monde extérieur du monde intérieur, dans lequel elle dispose des objets, des vêtements, des meubles semblant traduire un état émotionnel : "Il y avait une étincelle dans ses yeux bleus comme si elle n’avait pas évolué depuis son enfance. Elle était intelligente et cultivée. Elle avait étudié les mathématiques à la Sorbonne. Mais d’un point de vue émotionnel, elle réagissait comme une enfant", confie Jerry Gorovoy, son ancien assistant. Au total, Louise Bourgeois réalisera environ 60 cellules tout au long de sa carrière.