Ludivine Sagnier et Diane Krüger vont "Pieds nus sur les limaces"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 27/11/2010 à 10H50
Ludivine Sagnier et Diane Krüger vont "Pieds nus sur les limaces", un film  de Fabienne Berthaud

Ludivine Sagnier et Diane Krüger vont "Pieds nus sur les limaces", un film de Fabienne Berthaud

© Culturebox

"Pieds nus sur les limaces", le nouveau film de Fabienne Berthaud, sera sur les écrans le 1er décembre 2010. Dans les rôles principaux, Ludivine Sagnier et Diane Krüger qui interprètent les rôles de deux soeurs aux caractères très différents. Le film est adapté du roman éponyme de la réalisatrice.        

"Pieds nus sur les limaces" est le deuxième long-métrage de Fabienne Berthaud. Le premier s'intitulait "Frankie" (2006). Il avait été tourné  sur plusieurs années, avec les moyens du bord (une équipe de 3 personnes !). Dans le rôle principal, une certaine Diane Krüger, alors débutante. Le film avait été remarqué par les critiques pour son côté "brut de décoffrage". Pour ce deuxième long-métrage, la réalisatrice est restée dans la même veine. Celle qui cite comme référence absolue John Cassavetes, a fait le choix de la simplicité et d'une "esthétique naturaliste". Concrètement, cela s'est traduit par un tournage avec deux caméras, pas plus, une à l'épaule, l'autre fixe et par l'utilisation de la lumière naturelle pour les scènes extérieures. Les consignes de Fabienne Berthaud au chef opérateur étaient simples : "je ne veux pas de lumière". L'équipe s'est donc câlée sur le trajet du soleil pour les tournages en extérieur, et en intérieur, la chef opérateur a fait sa lumière en essayant de respecter le travail de la réalisatrice.
Quant au titre du film, Fabienne Berthaud raconte que c'est un souvenir d'enfance personnel : "Lorsque j'étais enfant, ma soeur me faisait marcher pieds nus sur des limaces, j'ai donc gardé cette image comme titre du film".

A voir aussi sur Culturebox :
- Festival de Lama : sans strass, ni paillettes
- "Un balcon sur la mer" de Nicole Garcia ouvre le Festival du film
- Zabou Breitman adapte "No et moi" de Delphine de Vigan au cinéma