VIDEO. Izia, Fanny Ardant, Jean Marc Barr, Golshifteh Farahani et JonOne: rock, graff et cinéma

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/05/2015 à 15H09, publié le 06/05/2015 à 18H01

Le 13 avril dernier sortait le 3ème album d'Izia "La Vague", l'occasion de redécouvrir son passage sur le plateau Des Mots de Minuit en septembre 2009. Elle n'avait pas encore 19 ans mais s'imposait déjà comme la nouvelle recrue du rock français. Une archive DMDM qui permet aussi de rappeler les talents parfois cachés de Fanny Ardant, Jean Marc Barr, Golshifteh Farahani et JonOne.

Des mots de minuit #352 : 9 septembre 2009
Réalisation: Pierre Desfons 
Rédaction en chef : Rémy Roche
Production : Thérèse Lombard et Philippe Lefait
©desmotsdeminuit/France 2
 
izia dmdm
Izia a arrêté l'école pour le rock avec tout le soutien de son chanteur de père et balance même : "Je ne serai pas ce que je suis aujourd'hui si j'étais pas la fille de mon père". Son père, c'est Jacques Higelin. Celle qui n'aimait pas les gens en cravate décoiffait et interprètait sur le plateau ses deux premiers tubes "Back in Town" et "Let me Alone". 
fanny ardant dmdmV2
Fanny Ardant, véritable icône de cinéma, est passée désormais derrière la caméra. Son premier Film "Cendres et sang", avec notamment la mystérieuse et ressemblante Ronit Elkabetz, fait écho à son rapport au septième art. De son expérience passée auprès des plus grands, de Truffaut à Depardieu en passant par Resnais, elle tire un film à l'image de son physique: "grand et altier". Elle parle ainsi du métier de réalisatrice et de son choix de tourner en Transylvannie, décor "stylisé" qu'elle recherchait à tout prix. 
Le choix de l'amour fou plutôt que de la résignation... Cette émission est aussi un prétexte pour revoir un extrait de "La femme d'à côté" de François Truffaut. Fanny Ardant y interprète le rôle de l'amoureuse Mathilde. Un plongeon dans le passé qui la laisse sans voix...
Mais Fanny Ardant c'est aussi du théâtre, l'occasion de la redécouvrir sur scène, guidé par Polanski dans "MasterClass".
Jean Marc Barr dmdm
Jean-Marc Barr, comédien et réalisateur, parle de sa passion pour la photographie. Pourquoi avoir choisi la photo ? Il transfère l'idéalisme qu'il confère au métier d'acteur dans ses clichés. Ses "Instantanés" sont accompagnés de récits de Pascal Arnold. 
Malgré sa passion pour l'image il reste toujours attaché au cinéma; il joue l'ex-mari de Chiara Mastronianni dans le film de Christophe Honoré "Non ma fille tu n'iras pas danser"
Enfin c'est aussi l'occasion de découvrir un extrait de son film "Too Much Flesh" (2001), deuxième volet d'une trilogie sur la thématique de la liberté. 
Farahani Dmdm
Golshifteh Farahani est l'étoile montante du cinéma iranien. Exilée depuis 2008, on l'a vu nue en couverture du dernier numéro de la revue "Egoïste", comme un pied de nez au régime des mollahs. Elle est révélée en 2009 dans "A propos d'Elly" d'Asghar Farhadi. Jugements et mensonges sont au coeur du film, et représente ainsi une vision de la société persanne en 2009, en pleine révolution verte. 
JonOne Dmdm
JonOne, street artist et graffeur, a quitté son New York natal pour rejoindre Paris dans les années 80. En 2009 il s'éloignait de la rue et exposait à la fondation Cartier. "Né dans la rue", une exposition qui selon lui montrait la diversité du street art, et ce grâce à des graffeurs et peintres venus de tous les horizons. Pour lui le graffiti c'était alors plus qu'un exutoire, c'est ce qui lui avait permis de s'échapper de sa vie américaine "programmée". JonOne laissera même sa trace sur le plateau Des Mots de Minuit...

accès à la vidéothèque...

La page facebook de Des Mots de Minuit. Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@desmotsdeminuit