Des mots: Yolande Moreau, Irina Brook, Nicollò Ammaniti, Ronald Ophuis. Des sons : Yom & the Wonder Rabbis

Des mots de minuit
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 27/07/2016 à 15H05, publié le 13/12/2015 à 15H33

"Mon lit!", "La lune au dessus de la fenêtre au dessus du lit!", "Le chien qui doit descendre du lit parce que je dois dormir!", "Le désir du jour nouveau!" : ce sont leurs mots de minuit à moins qu'une clarinette klezmer soufflante d'humour vienne troubler la conversation et l'écoute qui font l'émission...

Des mots de minuit N°417 du 4 mai 2011.

Réalisation : Anthony Mutti
Rédaction en chef : Rémy Roche
Production : Thérèse Lombard et Philippe Lefait
Journalistes : Sophie Joubert, Lorenzo Ciavarini Azzi
©desmotsdeminuit.fr/France2
 
Yolande Moreau

Yolande Moreau

L'actrice est à l'affiche du fim de Martin Provost "Où va la nuit"sans point d'interrogation.  
Irina Brook

Irina Brook

La metteure en scène, évoque notamment sa dernière création "Pan comme Peter Pan" au théâtre de Paris. 
Ronald Ophuis

Ronald Ophuis

Le peintre à l'occasion de son exposition "Pax" à la Fondation Francès-Senlis qui présente son exposition comme suit :
"Né en 1968 à Hengelo (Pays-Bas), R. Ophuis vit et travaille à Amsterdam (Pays-Bas)

Son œuvre met en scène l’histoire contemporaine, celle des violences, des génocides, des guerres et des non-sens politiques et religieux. Elle évoque en partie une certaine tradition de la peinture chrétienne dans sa mise en avant du corps supplicié. L'artiste met souvent en scène des victimes de la violence. Mort ou vivant, leur corps devient l’ultime expression de la souffrance.

Ronald Ophuis peint ainsi ses personnages de la manière la plus réaliste possible. Les corps sont puissants, la matière de sa peinture brute, violente, écorchée et dure tout comme ses sujets. Latrine, Poland, 1944 est une œuvre à la fois touchante et tragique où ce qui pourrait être l'acte ultime de destruction devient le seul moyen de résister. Cette vision d'horreur est aussi une vision de survie, un lieu de résistance, de complot. Dans cet ultime recoin de l'univers, la frontière s'efface entre humanité et animalité."

Niccolò Ammaniti

Niccolò Ammaniti

L'écrivain italien a appartenu à "L'école des cannibales". Berlusconi est sa dernière cible contemporaine dans " La fête du siècle " publié chez Robert Laffont.
Alexandra Lemasson lit un extrait de "La fête du siècle" de Niccolò Ammaniti

Alexandra Lemasson lit un extrait de "La fête du siècle" de Niccolò Ammaniti

The rabbis DMDM 417
Le groupe Yom & the Wonder Rabbis interprète deux titres de son album "With love": "Highway to Constantinople" puis "The wonder rabbis".

accès à la vidéothèque...

La page facebook des mots de minuit…  Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@DesMotsDeMinuit