Des mots: Michel Pastoureau, Jan Fabre, Olivier PY, Jean-Michel Othoniel. Des sons: Freddy Koella

Des mots de minuit
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 12/02/2016 à 15H38, publié le 20/12/2015 à 18H01

"Si la souris est grise, le bleu dans ses extrémismes est parfois marine" dit Pastoureau. Othoniel est un as des perles de verre et des délires baroques. Fabre refuse qu'on le qualifie de provocateur et ne comprend pas que le bleu symbolise les menstrues dans la publicité. Py a la foi et Mitterrand comme repère et comme thème d'un adagio qui dit la mort ou le secret. La guitare de Koella conclut.

Des mots de minuit N°413 du 6 avril 2011.

Réalisation : Anthony Mutti
Rédaction en chef : Rémy Roche
Production : Thérèse Lombard et Philippe Lefait
Journalistes : Sophie Joubert, Lorenzo Ciavarini Azzi
©desmotsdeminuit.fr/France2

Parce qu'Olivier Py fait modifier le décor avant l'émission (il demande qu'on enlève un cube vert) nous est donnée l'occasion ici d'évoquer le travail et les grandes qualités de la productrice et amie Thérèse Lombard qui a accompagné celles et ceux qui élaborent depuis plus de deux décennies ce magazine culturel tardif et qui était porté à l'écran en leurs temps par Laure Adler, Bernard Rapp, Michel Field, Frédéric Mitterrand ou Olivier Minne. Thérèse est aussi superstitieuse. Dans son armoire, elle avait toujours une veste noire qui lui permettait de relooker les invités vêtus de vert, cette couleur -à l'époque constituée à partir de pigment délétère- qui déjà au XVIIème faisait peur aux gens de théâtre.   

Michel Pastoreau

Michel Pastoreau

L'historien, au sujet de son livre "Les couleurs de nos souvenirs" aux Editions du Seuil (La librairie du XXI siècle). Prix Essai France Télévisions 2011. Son mot de minuit est "peut-être" qui "porte toute l'espérance du lendemain"

Jean-Michel Othoniel

Jean-Michel Othoniel

Le plasticien à l'occasion de la rétrospective de ses oeuvres "My Way"au Centre Pompidou à Paris. Son mot de minuit : "Réenchantement", "le tout petit terrain que je me suis trouvé pour exister aujourd'hui".

Jan Fabre

Jan Fabre

L'artiste propose "Prometheus Landscape" au Théâtre de la Ville. Il associe deux mots : "Obscurité" et "obscénité" parce que "la nuit, c'est l'invention des grands week-ends, les week-ends de sept nuits et c'est là que tout peut arriver, tout ce qui est interdit!"

Olivier Py

Olivier Py

Le metteur en scène propose "Adagio, Mitterrand, le secret et la mort" au Théâtre de l'Odéon qu'il dirige. "Joie"  est son mot de minuit. "Le contraire de la gaieté ou du bonheur bourgeois, ce qui permet d'accèder au sens au delà des mots... "

Alexandra Kemasson lit un extrait de "Les couleurs de nos souvenirs" de Michel Pastoureau

Alexandra Kemasson lit un extrait de "Les couleurs de nos souvenirs" de Michel Pastoureau


 

Freddy Koella interprète "Calling you" et "Too late"

Freddy Koella interprète "Calling you" et "Too late"

Le guitariste pour la  sortie de l'album "Undone", chez Tôt ou Tard. 

accès à la vidéothèque...

La page facebook des mots de minuit…  Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@DesMotsDeMinuit