VIDEO. Des mots: Yun-Sun Limet, Fellag, Bruno Ricci, Alice Belaïdi, Aïda Sanchez. LIVE: Zaz, Orlando le trio

Des Mots de Minuit
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 17/08/2016 à 15H26, publié le 14/08/2016 à 10H00

Quand le suicide d'un homme politique donne matière à littérature; quand faire du théâtre semble aussi naturel que le désir qu'on en a; quand écrire des chansons semble aussi évident que la condition humaine; quand faire rire semble aussi nécessaire que le fil de la frontière; quand avoir une carte de séjour jusqu'à 18 ans semble empêcher de faire du bruit; quand Zaz commence à avoir du succès

Des mots de minuit : émission n°382 du 5 mai 2010.
Réalisation : Pierre Desfons
Rédaction en chef : Rémy Roche
Production : Thérèse Lombard et Philippe Lefait
Journalistes: Lorenzo Ciavarini Azzi et Thibault Lahanque
©desmotsdeminuit.fr/France2
 

CONVERSATION

L'écriture, c'est toujours la même question. A quoi sert la poésie en temps de guerre? Quant à la politique, ce qui m'a marqué, c'est la permanence des problèmes. En 1993 et aujourd'hui, les journaux télévisés s'ouvrent quasiment sur les mêmes sujets: le chômage, les sans papiers

Yun Sun Limet. DMDM, 2010.
Yun-Sun Limet

Yun-Sun Limet

La romancière pour son 3ème roman "1993" aux Editions La rue de Russie, qui a pour toile de fond la France de 1993 et comme actualité de référence le suicide de Pierre Bérégovoy. 

Yun-Sun Limet dmdm 382 objet
"L'objet qui la prolonge...": un galet, "résultat de la lutte entre la mtière et le temps", ramassé sur la plage d'un village du Cotentin où Prevert a fini ses jours.

Oui le texte m'obsède. Je reprends même des nouvelles que j'ai écrites il y a 6 ou 7 ans... Je les remanie, pour moi, pour le plaisir.
Je suis né sur le fil du sabre qui coupe l'Algérie et la France, les deux sociétés! Je suis venu tard, ici, en France, et j'ai regardé le monde à travers l'Algérie. J'ai entendu et touché la France du point de vue de l'Algérien qui est sur la frontière.

Fellag. DMDM, 2010.
Fellag

Fellag

L'humoriste pour son spectacle "Tous les algériens sont des mécaniciens", au Théâtre des Bouffes Parisiens. 

Fellag dmdm 382 objet

"L'objet...": une voitur en plastique, sans doute oubliée par un enfant, ramassée à Lyon, à la fin d'un spectacle.


On a été élévés avec les racines que mes parents n'ont jamais oubliées. Et mon père, quand Chirac est arrivé avec Le Pen aux présidentielles avait très très peur parce qu'il était toujours dans cette situation d'immigré. J'ai eu une carte de séjour jusqu'à 18 ans. Mon père l'a toujours, qui me disait: "Brouno, ne fais pas trop de bruit! Pourquoi ici, on n'est pas chez nous!"
"Pepino" a été mon premier solo. Ça m'a épargné quelques années de psychanalyse. Je l'ai faite tout seul celle-là. C'était juste une mise au point avec moi-même et le milieu social qui était le mien. Mon père était maçon et ma mère s'occupait des enfants. Je suis le dernier de 6.

Bruno Ricci. DMDM, 2010.
Bruno Ricci 

Bruno Ricci 

Le comédien pour le spectacle "Comment réussir un bon petit couscous?" (texte de Fellag), à la Maison des Métallos. 
 

Je ne sais pas si j'ai eu envie d'être comédienne. Tout s'est passé assez facilement et c'est plus l'amour du théâtre qui m'a fait devenir comédienne que cette envie... J'ai reçu mon renvoi du lycée le même jour que mon premier contrat. Mon père m'a dit: "Evidemment si tu étais allée à l'usine, tu aurais eu ta paye à la fin du mois et on aurait été tranquilles de te savoir dans ton petit appartement avec ton métier!" Mais je crois que mes parents me préfèrent heureuse et libre.

Alice Belaïdi. DMDM, 2010.
Alice Belaïdi 

Alice Belaïdi 

La comédienne pour la pièce "Confidences à Allah" de Saphia Azzeddine dans une mise en scène de Gérard Gelas. 

Alice Belaïdi 

Alice Belaïdi 

"L'objet...": Son premier CD, acheté en 2000 quand elle avait 13 ans et qu'elle écoute avant d'entrer en scène. 

Dès que quelqu'un meurt, j'écris une chanson! Je pense qu'on écrit avec l'émotion, en fait. Il se passe des choses dans notre vie et d'un coup, ça sort et ça ne peut être autrement... Orlando, c'est du théâtre, de la musique, de la danse. Je préfère la scène à la musique enregistrée parce que c'est un moment immédiat!

Aïda Sanchez. DMDM, 2010.
Aïda Sanchez

Aïda Sanchez

L'une des chanteuses du groupe musical Orlando le trio en concert au Vingtième Théâtre à Paris. 

 
LIVE
Orlando interprète "Je suis morte".

Orlando interprète "Je suis morte".

Zaz...  C'est la sortie de son premier album. 

Zaz interprète "Je veux" accompagnée d'un guitariste et d'un bassiste.

Zaz interprète "Je veux" accompagnée d'un guitariste et d'un bassiste.



accès à la vidéothèque...