Des mots: Gérard Jugnot et Philippe Claudel, Allain Leprest, Igor (Dromesko). LIVE: Leprest, Amélie les crayons

Des Mots de Minuit
Par @desmotsdeminuit
Publié le 12/10/2016 à 15H52

Quand le par ailleurs faiseur de pub ("Tu t'es vu quand t'as bu?") Jugnot fait débuter Marion Cotillard; quand l'écrivain Claudel traîne une grosse valise qui fait peur; quand les deux font théâtre; quand Leprest confirme qu'il est bien l'incarnation d'une "poésie incandescente et rescapée"; quand Igor, entre deux spectacles, conduit des camions; quand "Amélie les crayons" "arrose les fleurs"

Des mots de minuit : émission n°371 du 17 février 2010
Réalisation : Guy Saguez
Rédaction en chef : Rémy Roche
Production : Thérèse Lombard et Philippe Lefait
©desmotsdeminuit.fr/France2

CONVERSATION:

Sur bien des points, on est entièrement différents, Gérard et moi, quant aux goûts. Il aime le sud et le mer. Je déteste ça. Je préfère le froid, l'hiver et la montagne. Au delà de l'anecdote, nous avons en commun une grande sincérité dans le travail qu'on essaye de faire, dans la vérité des choses qu'on met en place, une volonté aussi d'éclairer l'humain par des biais parfois durs mais aussi par des biais qui peuvent être drôles ou humoristiques... Et un plaisir aussi de fabriquer des choses. En l'occurrence, une pièce de théâtre!

Philippe Claudel. DMDM, 2010.
Gérard Jugnot et Philippe Claudel

Gérard Jugnot et Philippe Claudel

Je dois dire que chaque activité (acteur, réalisateur, films publicitaires) me défatigue de l'autre. C'est une manière de se ressourcer, de ne pas s'user, de ne pas être dans la lassitude. Là, je fais du théâtre. Après, ce sera un film, puis je me remettre à écrire. C'est une manière de vivre les choses.

Gérard Jugnot. DMDM, 2010

Le comédien et l'écrivain & cinéaste complices d'une rencontre théâtrale. Ils expliquent ce qui les rapprochent. Ils présentent le personnage de "leur" pièce: "Le paquet" et son possible contenu. Ils parlent de la solitude qu'ils peuvent ressentir dans leur métier. Philippe Claudel évoque  son envie de retour à des choses simples. Gérard Jugnot explique comment il reste au contact de la réalité; pourquoi il ne peut se contenter du métier d'acteur et pourquoi il a besoin d'écrire ses films. 
La ventoline de Philippe Claudel

La ventoline de Philippe Claudel

Philippe Claudel et la qualité de sa respiration... 

La chanson... Quand on fait les petits lieux, je me ressource. Ça met plus à l'aise pour balayer les grandes salles où j'aime aussi chanter. Le public est le public, ni grand ni petit. Je me trouve bien d'avoir ce choix, ce privilège... Quant à la peinture, c'est pour les mots qui manquent souvent. C'est aussi un moment de respiration et quand il n'y a plus de papier, je me suis vu attaquer les murs au grand dam des propriétaires!

Allain Leprest. DMDM, février 2010.
Allain Leprest

Allain Leprest

Le chanteur (il s'est suicidé en 2011) parle des scènes sur lesquelles il se produit, explique ne pas vouloir mélanger ses convictions avec la chanson et dit avoir du mal à écrire sous d'autres formes.
L'arrosoir d'Allain Leprest 

L'arrosoir d'Allain Leprest 

"L'objet qui le prolonge...": un arrosoir pour son jardin, comme celui de son père, autrefois vers Rouen. Objet "indécent" quand il pense à ceux qui manquent d'eau. Objet qui "appelle la graine!" 

Cinq spectacles en vingt ans! Mais entretemps, on prend du temps! Moi, j'enchaîne jamais les créations de spectacle. Ce n'est pas un métier... Mais c'est des moments de vie. Quand j'arrête, je vais faire autre chose. Je fais de la soudure. Je conduis les camions. Je répare.

Igor. DMDM, février 2010
Igor (théâtre Dromesko

Igor (théâtre Dromesko

Le pilier du théâtre Dromesko présente son spectacle "Arrêtez le monde, je voudrais descendre". Igor parle de son inspiration, de la présence d'animaux, de son parcours, de sa relation avec le public.

LIVE:
Allain Leprest ("Il pleut sur la mer") et Amélie les crayons... 
Amélie Les Crayons interprète "Arrose les fleurs"

Amélie Les Crayons interprète "Arrose les fleurs"


accès à la vidéothèque...