Des mots: Denis Darzacq, Sabine Weiss, Gabriele Basilico, Reza. Musique: Mélissa Laveaux

Des mots de minuit
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 08/08/2017 à 15H15, publié le 06/08/2017 à 12H00

Spéciale mois de la photographie...

Des mots de minuit : émission N°325 du 19 novembre 2008.
Réalisation: Pierre Desfons
Rédaction en chef : Rémy Roche
Production: Thérèse Lombard et Philippe Lefait
©desmotsdeminuit.fr/France2


CONVERSATION:

Je crois à l'empathie pour mes contemporains. J'aime savoir où je vis et avec qui, quels sont les espaces que nous partageons...

Denis Darzacq. DMDM, 2008.
Denis Darzacq

Denis Darzacq

Le travail de Denis Darzacq (qui a notamment travaillé pour Libération et l'agence Vu) est centré sur l'espace urbain, son humanité et la mondialisation des villes. Il évoque sa formation artistique, son parcours professionnel, ses débuts comme réalisateur de vidéo clips. 
Une boite d'allumettes.

Une boite d'allumettes.

"L'objet qui le prolonge..." Une boîte d'allumettes que lui a offert un jour un vieux sans le sou au fin fond de la Russie. 

J'ai tout fait sans vergogne, comme un défi toujours renouvelé. J'ai travaillé du 24X36 au 25X25. J'ai fait de la morgue ou de la photographie de plateau!

Sabine Weiss. DMDM, 2008.
Sabine Weiss

Sabine Weiss

Elle parle de ses débuts en suisse puis à Paris où elle a commencé à photographier les étalages de bouchers pour vivre. Elle utilise le numérique, a travaillé l'agence Rapho. Sa "vie heureuse" est la source, selon elle, de l'humanisme qui transparaît dans ses photos.
Un couteau suisse.

Un couteau suisse.

"L'objet..." Un canif gravé à son nom que lui a offert un ami photographe.


Dans mon travail de photojournalisme, j'ai toujours considére qu'il s'agissait d'être au plus près des populations en détresse...

Reza. DMDM, 2008.
Reza

Reza

Proche de Massoud avec qui il jouait aux échecs, il se définit comme citoyen du monde, parle de sa formation à Téhéran aux Beaux-Arts. Reza a ensuite suivi un cursus en architecture. Il évoque un emprisonnement sous le régime du Shah d'Iran qui a déterminé son parcours, de la torture dont il a été victime, le tournant dans son travail photographique actuel, tourné vers le portrait.
Un bonzaï.

Un bonzaï.

"L'objet..."  Un petit arbre parce qu'un jour, un enfant, croisé dans la rue avec une petite plante dans la main lui a répondu: "Je vais en faire un arbre!"

La performance photographique est une espèce de narration sur un lieu vide que j'imagine vivant. C'est dans cet imaginaire qu'on peut le connaître...
Beyrouth est pour moi l'expérience la plus touchante que j'ai jamais faite. Je n'avais jamais travaillé sur des terrains de guerre... Une des fonctions de la photographie est aussi de redonner ce qui reste pour documenter la mémoire.

Gabriele Basilico. DMDM, 2008.
Gabriel Basilico

Gabriel Basilico

Le photographe italien (1944-2013) détaille l'un des axes de son travail qui est la verticalité. La ville est omniprésente dans son oeuvre. Il commente ses photos de Moscou, de Berlin et de Beyrouth.
Son agenda.

Son agenda.

"L'objet..." Il préférerait n'en avoir aucun, exception faite d'un agenda. Quand arrivait décembre, il n'en trouvait jamais un à sa convenance. 

MUSIQUE:

Melissa Laveaux interprète "Needle in the Hay" et "Scissors", extraits de son album "Campher and Copper"
Illustration 325 - Melissa Laveaux

Accès à la vidéothèque... 

 DMDM, L'Émission... 

 nous écrire, s'abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr

► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

► @desmotsdeminuit