DMDM #201 : la radicalité des mises en scène de Sophie Perez et des chants de Lluis Llach

Des mots de minuit
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 21/01/2016 à 17H07, publié le 10/01/2016 à 16H00

"La notoriété, je m'en fous". Et il vit dans un village de 300 habitants et il passe deux mois par an en mer et il s'asseoit face à lui-même pour choisir les dernières années de sa vie. Ainsi est Lluís Llach. Nourrie de Luis Mariano à Pina Bausch, italienne et espagnole d'origine, elle fait du théâtre un patchwork d'influences. Sa compagnie "Zerep" est l'envers de son nom. Elle s'appelle Sophie.

Des mots de minuit N°411 du 6 avril 2005.

Réalisation : Pierre Desfons
Rédaction en chef : Rémy Roche
Production : Thérèse Lombard et Philippe Lefait
Journalistes : Lorenzo Ciavarini Azzi
©desmotsdeminuit.fr/France2

"Tout acte de création commence par un sublime égocentrisme... Ca fait honte!" Lluís Llach.


MANIÈRES DE VOIR : 
Sophie Perez

Sophie Perez

Plasticienne de formation, elle met en scène deux pièces : "El coup du cric andalou" et "Laisse les gondoles à Venise". Elle injecte dans son théâtre une pluralité de formes qui n'exclut ni l'humour ni la crudité du langage ni les grands textes et aime pousser le spectateur dans ses retranchements.
- Extrait de ses spectacles précédents : "Leutti" (2002) et "Détail sur la marche en arrière" (2001). 

Lluís Llach

Lluís Llach

Le poète, auteur, compositeur "engagé"  sourit de "la décadence" avec laquelle il faut apprendre à se débrouiller, la cinquantaine venue. Décline les idées d'énergie, de curiosité, évoque la vie dans son village ou en mer sur son bateau. Sa mise à distance de la notoriété ou son travail avec Pascal Comelade
-Extrait de l'interprétation en concert de  "l'Estaca", l'une de ses chansons interdite sous Franco.
Llach critique la chanson moderne dans ce qu'elle a de stéréotypée. 


 L'ACTUALITÉ CULTURELLE :

Léa Gauthier

Léa Gauthier

La rédactrice en chef du magazine "mouvement", à l'occasion de ses dix ans d'existence. Elle évoque l'évolution du titre initialement consacré à la danse contemporaine.  


- Extrait du film : "La blessure" de Nicolas Klotz.
 

Minh Tran Huy

Minh Tran Huy

La journaliste du "Magazine Littéraire" et aujourd'hui romancière pour les livres : "Portrait de classe" de Tobias Wolff (Plon) et "Le dernier homme" de Margaret Atwood (Robert Laffont).

 

Lluís Llach interprète "Canso a manalsa" et "Ale"

Lluís Llach interprète "Canso a manalsa" et "Ale"

Davide Balula interprète "Pôle"

Davide Balula interprète "Pôle"

 

accès à la vidéothèque...

La page facebook des mots de minuit…  Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@DesMotsDeMinuit