EMISSION. Une humanité partagée : l'actrice, prix d'interprétation, Severine Caneele et le sculpteur Arman

Des Mots de Minuit
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 09/07/2015 à 19H17, publié le 09/07/2015 à 18H03

1999. Deux mondes, deux regards. D’un côté, installé dans une histoire militante et une notoriété qui fait les repères de l’art contemporain et du pop art, un sculpteur fasciné par l’archéologie. A ses côtés une jeune femme, déjà rentrée dans le rang de la vie ordinaire, qui a le temps d’un tapis rouge fréquenté le monde du cinéma. C’est une humanité qui les tient…

Des mots de minuit #8 : 27 octobre 1999

Réalisation: Pierre Desfons
Rédaction en chef : Rémy RocheProduction : Thérèse Lombard et Philippe Lefait©desmotsdeminuit/France 2

 

Récompensée à Cannes pour son interprétation dans le film "L'humanité" de Bruno Dumont -quelqu’un de « calme » et « silencieux » dit-elle- Séverine Caneele, « revenue à la vie normale » fait le récit de ce grand écart qui fait changer les regards, attire les convoitises. Et si elle préfère voir une vidéo plutôt qu’aller dans une salle de cinéma, son grand souvenir reste la remise de sa récompense par Johnny Halliday himself

Ce n’est pas rien d’avoir été scolarisé dans une école pour fille. Anecdote de la vie d’un artiste qui ce jour-là incarne (Arman est mort le 22 octobre 2005) encore la bande du pop art et du nouveau réalisme qui a eu le mérite de « sentir »  les réalités de la société de consommation, après les disparitions de César, Tinguely et Klein. Dans son rapport à la matière il préfère le mot « accumulations «  (par opposition aux «  compressions » de César) et dénonce l'américanisation des sociétés européennes. Il se considère comme un « témoin de son temps » et explique qu'un artiste ne peut « être amoureux des oeuvres d'un autre… sinon il arrêterait. »  

__________________________________________________________________________________

Musique dans cette émission avec 
Le chanteur belge Arno qui chante "Dans mon lit »… 

Arno

Arno


Et le pianiste Abdel Rahman El Bacha qui interprète "la fantaisie impromptue" et "La valse en la bémol majeur" de Frédéric Chopin.

Abdel Rahman El Bacha

Abdel Rahman El Bacha

 

Les interventions  
de Marie-Pierre Macia qui présente l'oeuvre de cinéaste japonais Kiyoshi Kurosawa (extraits des films «Cure»  et «Charisma»)…
Et d’Alain Guede, journaliste et écrivain qui présente sa biographie du chevalier de Saint-Georges, compositeur mulâtre du siècle des Lumières.
__________________________________________________________________________________

accès à la vidéothèque...
La page facebook des mots de minuit, une suite…  Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
@DesMotsDeMinuit