Benoit Jacquot: "J'étouffe si je ne tourne pas"

Des mots de minuit
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 25/12/2015 à 14H30, publié le 19/06/2014 à 14H20
Benoit Jacquot dmdm octobre 2010

Le cinéaste Benoît Jacquot, l'ethnopsychiatre Tobie Nathan, le photographe et anthropologue Ralf Marsault, l'écrivain Alain Veinstein étaient les invités de Des Mots de Minuit du 20 octobre 2010. Pour Jacquot, l'occasion d'évoquer son dernier film, "Au fond des bois", inspiré d'un fait divers. Et sa mise en scène à l'Opéra de "Werther".

Résumé du film: En 1865, dans le Sud de la France. Timothée, un vagabond estropié, demande l'hospitalité chez un médecin, en se faisant passer pour un sourd-muet et fils de Dieu. Une fois installé, il viole Joséphine, la fille de son hôte, une demoiselle vertueuse de bonne famille, avant de l'entraîner au fond des bois. Le jeune homme est aussitôt arrêté. Retrouvée sauve, Joséphine découvre qu'elle est tombée enceinte. Par la suite, elle témoigne au procès. Mais la jeune fille a-t-elle agi de son plein gré ou était-elle magnétisée par cet homme étrange, comme elle le déclarera plus tard ? Le doute s'installe...
Le cinéaste, que Bertolucci considère comme le "fils naturel de Jacques Lacan et Marguerite Duras", revenait également sur "Werther", l'opéra de Massenet qu'il avait mis en scène à l'Opéra de Paris avant de se mettre lui-même aux manettes pour en faire une captation télévisée.


La page facebook des mots de minuit, une suite… Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications. @DesMotsDeMinuit

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !