Tripalium. La série documentaire dmdm: Pascal Quittemelle, photographe

Des mots de minuit
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 27/04/2017 à 22H17, publié le 27/04/2017 à 18H20

"Tripalium" interroge le rapport des français au travail. Aujourd'hui, rencontre avec Pascal Quittemelle. Il est photographe. Comme toutes ses consœurs et tous ses confrères, il a plus que souffert de la révolution numérique. Né dans le Perche, autodidacte, il a dans ce métier commencé par passer six ans dans l'ouest canadien dont il est revenu avec 40 000 diapositives...

Il a débuté son métier dans une locale d'Ouest-France à Alençon dans laquelle il a beaucoup couvert le sport. Mais son propos porte ici essentiellement sur la nécessaire réinvention d'un métier (qui va du photo-journalisme à la photographie sociale des mariages ou des communions) qu'ont gangréné la facilité numérique et la volonté de rentabilité des "financiers"  qui ont racheté les magazines ou créé une grand bazar de la photo d'illustration. Il estime que la moitié de cette profession qui compte en France aujourd'hui 27 000 personnes gagne moins que le smic même si certains réussissent à s'en sortir, par exemple en créant leur propre maison d'édition.

Y'a plus d'argent pour les photographes...

Pascal Quittemelle. Tripalium/DMDM, avril 2017.

http://www.profession-photographe.com/

http://www.apppfimages.com/

Tous les Tripalium

► 
desmotsdeminuit@francetv.fr

► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

► @desmotsdeminuit