VIDEO. "TRIPALIUM" : la plurielle Lee Fou Messica dans ses métiers du théâtre. De l'art du couteau suisse

Philippe Lefait
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 10/08/2015 à 12H27, publié le 18/07/2015 à 20H52

La série documentaire desmotsdeminuit ... A contresens du père qui ne l'incitait pas à suivre les chemins aventureux du spectacle vivant, la jeune Messica a biaisé par l'université et la "sociologie de la culture", les sciences humaines et la communication , ou l'enseignement de l'"Esthétique théâtrale".

Mais rien, finalement, qui empêche d'aller où le tropisme et l'urgence vous mènent, à savoir le théâtre. Du sol au plafond et de la mise en scène à l'accueil du public en passant par le graphisme. Aujourd'hui, Lee Fou Messica -incarnation amusée du couteau suisse- parle dans ce Tripalium du cumul des métiers qui est le sien. Elle touche à tout...
Elle est à la tête, avec Ludovic Michel, du Théâtre Les Déchargeurs , "un petit théâtre créé par une bande de copains" au coeur de Paris, au début des années 80. Il n'est ni public ("On en a la démarche, pas les fonds!"), ni privé. Et ils le veulent indépendant. Leur programmation se veut exigeante comme la proposition qu'il font dans le OFF à Avignon, en "coréalisation" avec le Théâtre des Halles  dirigé par Alain Timar, metteur en scène de la dernière pièce de Pierre Notte, "Pédagogies de l'échec"
Dans les "galères" qui peuvent être les leurs, elle trouve le mot "aventure" trop restreint et lui préfère "moment"... Ce lieu où l'on finit toujours par délaisser la tentation du renoncement. 
Lee Fou 2 © Benjamin Hoffman

Tous les Tripalium.

desmotsdeminuit.fr  à Avignon 2015

La page facebook des mots de minuit, une suite… Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@DesMotsDeMinuit