Théâtre. "Les Chatouilles ou la danse de la colère" d’Andréa Bescond: Ne dis rien, tais-toi et danse!

Savannah Macé
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 16/04/2016 à 16H26, publié le 16/04/2016 à 12H00
Les chatouilles © Karine Letellier

Depuis 2014, année de son premier Festival OFF d’Avignon, Andréa Bescond affine un spectacle, « Les Chatouilles », qu'elle présente au Théâtre du Petit Montparnasse. Elle aborde la pédophilie, à travers une danse de la colère qui dit le viol et la difficile reconstruction. Lorsque les mots ne suffisent pas ou plus, le corps tremble, extériorise, s’enflamme.

Andréa Bescond, qui danse depuis l’âge de quatre ans, se tourne aujourd'hui vers le théâtre avec une première pièce. Dans "Les Chatouilles ou la danse de la colère", elle incarne Odette, une jeune danseuse, victime, enfant, d’abus sexuels. A chacune de ses visites, Robert, un ami de ses parents, l’emmenait dans la salle de bain et la déshabillait. Odette s’est murée dans le silence pour tenter d’oublier et d’avancer. Elle s’est investie dans la danse, l’enchaînement des castings ou les tournées pour occulter l'indicible. Mais lorsque ses souvenirs finissent par la rattraper, elle ose parler pour dénoncer et se réparer.

"Pourquoi "Les Chatouilles" ? Le choix de cette histoire s'est imposé à moi comme une survie, comme l'envie de dire haut et fort ce que beaucoup ne veulent pas entendre, rejettent en bloc, quoi de plus insupportable que le viol d'un enfant ?... Le parcours d'Odette pourra vous paraitre insolite mais il est inspiré d'une histoire vraie, tout aussi vraie que ces chiffres alarmants : il y a 75000 viols par an en France et autant concernant seulement les enfants...

Andréa Bescond.
« Les Chatouilles » retrace le cheminement de cet être sali, de cette jeune fille qui tente de survivre et de trouver une place malgré les gouffres de son passé. Elle ne récupèrera pas son enfance volée mais grâce au dévoilement de la vérité et à la condamnation de son bourreau, elle parviendra à se reconstruire. A travers son histoire, qui est celle de milliers d’enfants, Odette nous fait remonter le fil de sa mémoire. C’est ici qu’Andréa Bescond s'impose en jonglant avec agilité entre le rire et les larmes, malgré l'âpreté du sujet. Elle se révèle être une comédienne pleine de ressources et une imitatrice hors paire. Elle interprète plus d’une dizaine de personnages, de tous âges et toujours avec la même rigueur. Ses postures, sa voix et ses accents proposent à l'imagination du spectateur une large palette de figures et de caractères. Sur la scène, une unique chaise. La danseuse s'en servira pour figurer une salle de danse, un opéra russe, une chambre, un cabinet de psychologue, une boîte de nuit, un train ou un avion…
Les chatouilles Macé
Eric Métayer, le metteur en scène, a trouvé le bon équilibre entre la danse, la parole et la musique dans la fluidité des enchaînements. Andréa Bescond qui heurte la sensibilité d'un spectateur confronté à son déferlement émotionnel ne juge pas mais dénonce à sa manière. Par sa danse rageuse, son corps mène le combat dans un langage qui lui est propre. Chaque événement, physique ou psychologique, y laisse des empreintes qui le bouleversent. Dans son tourbillon, à corps et à cris, Odette sera tour à tour douloureuse ou impuissante, violente et belle.    
Au théâtre, Andréa Bescond* reste donc une danseuse qui conjugue le classique et le hip-hop et qui excelle. 

"Les Chatouilles, ou la danse de la colère"  mis en scène par Eric Métayer.
Paris – Théâtre du Petit Montparnasse – Jusqu’au 30 avril

* En 2014, Andréa Bescond a reçu le prix de l'interprétation féminine d'Avignon Critique Off.
  Elle est nommée aux Molières 2016 dans la catégorie Révélation féminine.
  Ce spectacle est nommé aux Molières 2016 dans la catégorie Seul(e) en scène. 


Sortir avec desmotsdeminuit.fr

La page facebook de Des Mots de Minuit. Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@desmotsdeminuit