Une fratrie féérique.
"Amour – Au secours – Dessert – Sel – Poivre"

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/07/2014 à 22H27, publié le 29/03/2014 à 18H47
Fratries01 © Didascalies and Co

Théâtre. Du collectif au singulier : "Fratrie" nous embarque pour un voyage sur les territoires de la poésie, de la tendresse, de la féérie, de l’humour, de la pudeur et de la subtilité, tout en nous faisant chavirer, entre gravité de la réalité et choc poignant des rapports mystérieux de « la » fratrie… Texte Marc-Antoine Cyr, mise en scène Renaud-Marie Leblanc

Fratries02 © Didascalies and Co
Il neige dans la forêt.

Ils sont 4 frères, entre enfance et adolescence : Arthur, Jules, Tibo et Léo.

Ils ont vu leur père tomber dans la neige. "Papa, agite tes bras si tu veux être un ange", lui a dit Tibo, le tout petit. Léo, lui, est resté tout seul face à la neige tombante. Tibo a eu "comme un coup au cœur". Jules fait des cauchemars. Mais il faut continuer à manger. "Pas s’arrêter de vivre". Continuer "comme avant". Heureusement, Arthur (l’ainé de la fratrie) est là, "au poste", c’est "le capitaine" ; il s’occupe bien des "petits monstres". Jules fait des blagues philosophiques.

Ils essaient de devenir des hommes : "c’est pas facile".

Fratries03 © Didascalies and Co

Tibo est encore si petit…  dans l’âge où les grands rient de ce que disent ces tout-petits et de la manière dont ils le disent. Puis vient l’âge où les grands demandent d’être sage, de se taire. Ce n’est pourtant pas ce qu’on dit à Léo. Car Léo ne parle pas. Il ne dit pas ce qu’il pense. "A quoi tu penses, Léo ?". Léo ne peut pas dire ce qu’il pense. "Léo, sors de la lune !". Dans la tête de Léo, il y a cette question : "Comment vous faites ça, vous autres, faire comme si rien n’était grave ?". Une forêt a poussé dans sa gorge, des branches avec des épines.

"Léo n’a rien fait de mal ; ce n’est pas un mauvais garçon." Oui, mais voilà, "il y a l’autre partie de l’histoire", dit le directeur du pensionnat. Et puis, il y a la lettre de papa. Les 4 lettres de papa. Et celle de Léo est différente de celle des autres…

Léo, comme prisonnier de l’irréversible, tombera-t-il dans le vide ?

La jeunesse et la fragilité des acteurs n’est qu’au service de leur personnage ; c’est souvent sur un fil (risqué) que s’interprètent, au théâtre, l’enfance et l’adolescence ; ici, c’est une réussite car, sans emphase et sans cliché, les 4 acteurs incarnent cette complexité.
 

 

Fratries04 © Didascalies and Co

Des images féériques, où le travail des créateurs vidéo, lumière et son – commandés par une mise en scène délicate et poignante – donne l’impression d’un cinéma à la beauté onirique. Des impressions de noir et blanc, de dessin animé 3D parfois, où la neige qui tombe peut devenir cendre, et où l’identité bouleversante de ces 4 personnages peut nous briser le cœur.

Et, "comment ça se répare, un cœur brisé" ?

Fratrie, a été créé par la compagnie Didascalies and Co, à Aix-en Provence, au théâtre Antoine Vitez les 18 et 19 mars 2014.
16 et 17 octobre 2014 au Théâtre Durance, Château-Arnoux
12 et 13 novembre 2014 auThéâtre de Bourg-en-Bresse
du 18 au 22 novembre 2014 au Théâtre Joliette-Minoterie à Marseille
Mise en scène et Scénographie  Renaud Marie Leblanc / Assistant mise en scène Vincent Franchi / Création Lumières Erwann Collet / Création Vidéo Thomas Fourneau / Costumes  Sabine Richaud
Production déléguée Didascalies and Co

Tous les articles Sortir

La page facebook des mots de minuit, une suite…  Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
@desmotsdeminuit