Bonheur animal

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/07/2014 à 22H33, publié le 23/11/2013 à 00H00
Bonheur animal © Giovanni Cittadini Cesi
Ils sont 5 comédiens, ils jouent 8 fables écrites et mise en scène par Jean-Michel Ribes au Théâtre du Rond point. 8 histoires déjantées où l’absurde règne en maître dans un décor efficace de contours d’immeubles anonymes.
3 d’entre eux étaient déjà là à la création de la pièce en 2001 au Théâtre Tristan Bernard : Anne Grégorio, Philippe Magnan et Christian Pereira.  Caroline Arrouas et Marcel Philippot les ont rejoints. Ils sont aujourd’hui au sommet de leur art.


Cette pièce a reçu 2 Molières en 2001 : meilleure pièce comique et meilleur auteur francophone.
Le texte fluide, efficace, jubilatoire créée un jeu de mots que les acteurs se renvoient comme autant de balles lancées vers des ailleurs libératoires.
L’orchestration est ciselée, parfaite, musicale et le plaisir évident du jeu gagne la salle. Le spectateur est transporté loin de son quotidien, de ses formatages, de ses peurs, vers un monde où la porte de tous les possibles a été grande ouverte. Et l’on rit sans mesure !
Ce théâtre de l’absurde fait catharsis et offre un évident lâcher prise. Les vannes sont ouvertes. Aucun contre courant ! Le bonheur est immense de se laisser porter et glisser pour le plus grand bien de nos âmes (grises ?).

Bravo ! C’est d’ailleurs l’un des mots qui porte l’une de ces fables.
A noter que la Direction des Nouvelles écritures et du transmédia de France Télévisions s’est associée à la recréation de la pièce. Une expérience numérique inédite est menée, permettant aux internautes d’intervenir comme auteurs, réalisateurs ou scénographes et de s’approprier  la pièce.


"Théâtre sans animaux"
texte et mise en scène Jean-Michel Ribes
Paris – Théâtre du Rond Point jusqu’au 8 décembre
photos © Giovanni Cittadini Cesi

Tous les articles Sortir

La page facebook des mots de minuit, une suite…  Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
@desmotsdeminuit