"Patients" un film de Grand Corps Malade et de Mehdi Idir: une bande à part et une collection de prix

Philippe Lefait
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 03/03/2017 à 16H07, publié le 14/11/2016 à 17H05

"Une bande à part" parce que le casting de cette comédie dramatique promène une gaité plus profonde qu'habituellement convenue dans les allées d'un festival de cinéma. Comme si le sujet (le handicap des "para" et "tetra") avait fait se rencontrer une poignée de jeunes comédiens castés classiquement mais mis en scène dans la vie d'un établissement spécialisé avec ses soignants et ses patients

Les réalisateurs Fabien Marsaud alias Grand Corps Malade et Mehdi Idir réussissent à tenir un chemin de crête parfois périlleux: celui de l'évidence de notre commune humanité dans la singularité des parcours ou des accidents de vie.
Le pari est réussi. Leur film est trois fois primé au 25ème festival du Film de Sarlat: "Salamandre d'or" (prix du public), prix des lycéens et prix d'interprétation pour l'entièreté de la bande. 


Flashback. Un jour de 1997, une colo, un moniteur, un plongeon dans une piscine avare d'eau, des vertèbres blessées, une année de rééducation. Voilà pour le drame.
La comédie de la vie est juste après, quand un orteil recommence à bouger et que tout doit se rejouer entre deux gouffres nocturnes. Du regard de l'autre, du fracas narcissique, de l'abandon des possibles en championnat de basket. De la temporalité de la position couchée à la position debout, de la possibilité de pisser seul, de la sortie ou de l'ailleurs à imaginer. Tout est dit mais rien ne pèse dans un récit filmé à hauteur de fauteuil dans le centre de réadaptation de Courbet près de Paris, en Seine et Marne. Et on rit, aux humeurs de cette bande cabossée qui nous embarque et vanne autant que faire se peut pour trouver à continuer le chemin...
"Patients" était déjà le titre d'un livre de Grand Corps Malade. Ce film n'en est pas le prolongement mais s'apparente plutôt pour Fabien Marsaud à la recherche d'une autre forme d'écriture. Ce que le slameur qu'il est devenu après avoir abandonné l'idée du terrain de sport nous dit notamment dans ce mot à mot enregistré à Sarlat, en vovembre 2016 à l'occasion d'une avant-première lors du 25ème festival de cinéma.    

Grand corps malade Sarlat 2016

Patients, un film de Grand Corps Malade et de Mehdi Idir - 1h50
Avec Pablo Pauly, Nailia Harzoune, Soufiane Guerrab, Moussa Mansaly...

 tous les Ciné, cinoche
► voir tous les mot à mot


► desmotsdeminuit@francetv.fr
 la 
page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
► @desmotsdeminuit


Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !