"CorresponDANSE". La série bluffante de Michel Mompontet: Quand la danse ne manque pas d'airs

Philippe Lefait
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 29/01/2017 à 11H50, publié le 29/01/2017 à 10H00

À 4 ans, il battait mesure sur ses jouets. À 50 ans il laisse advenir entre danse et musique le rhizome deleuzien en regardant sans le son des corps s'agiter en vidéo. "corresponDANSE" vient de ce regard et de l'oreille d'un musicien qui invente de mystérieux dialogues entre ces gestes et les rythmes qu'il leur associe. Le résultat: un troisième temps étonnant qui transcende la danse originelle

Que le musicien Michel Mompontet soit présentement journaliste à Des mots de minuit ne gâche rien à l'affaire et nous permet de publier corresponDANSE un feuilleton dans lequel une danse filmée est autrement musicalisée dans la tête de l'artiste. La création de ce saltimbanque décale le regardeur cartésien juste ce qu'il faut pour qu'arrivent dans l'ordre ou le désordre -c'est selon- une forme de sidération ou un grand sourire. Résumons. Ces quelques minutes d'images d'un document originel revisité dans sa seule bande son font dire: "incroyable!" et le qualificatif, pour une rare fois, conserve toute sa dimension.
Dans ce mot à mot, Mompontet parle certes d'horizontalité deleuzienne, de trajets souterrains, de "mystère ondulatoire", d'heuristique; il convoque José Bergamin pour expliquer ces rencontres inattendues mais les bonbons acidulés et mystérieux qu'il nous propose disent le simple et à ce jour inexpliqué pile poil de corresponDANSE. Ils nous laissent comme "des enfants émerveillés qui assistent au spectacle jubilatoire de ces correspondances inattendues..."

Même un danseur polonais en culotte de cuir peut avoir une expression corporelle africaine!

Michel Mompontet. DMDM, novembre 2016.
Mot à mot Mompontet 2 © DMDM

Ce n’est pas un montage. Je ne monte pas. Je n'ajoute pas de plans; je ne change pas les vitesses du son ou de l'image. Je ne triche pas! J'organise juste une autre rencontre, celle de cette danse que je regarde muette avec une musique nichée dans ma mémoire de musicien. C'est le geste qui impose un son.

Je suis un cueilleur d'images, patient et boulimique, qui cherche et collectionne la danse autour du monde, qui invente pour elle des musiques buissonnières que les corps et les pas n'attendaient pas .
Les images d'un mariage peuvent m'inspirer, celles d'un ballet, d'un groupe folklorique ou d'une classe de danse des antipodes... Ce pourrait être les vôtres...
Ce peut être immédiat. Parfois cela me coûte des jours et des nuits. Mais quand la rencontre se fait, c'est une illumination, une évidence joyeuse et émouvante!

Extrait de la note d'intention de M. M. pour corresponDanse
Mot à mot Mompontet 3 © DMDM

- Et Dieu dans tout ça?
- Paco de Lucia, Charlie Parker, Oum Kalthoum, Maria Callas!

Michel Momopontet. DMDM, novembre 2016.

 

Cela s’appelle corresponDanse, et c’est une production Des mots de minuit.
Un numéro mis en ligne TOUS LES DIMANCHES SOIR 22H27!
Un feuilleton de 44 épisodes qui attendent sagement leur tour à la fenêtre, grande ouverte, Des Mots de minuit

À l'origine de corresponDanse, une réflexion de la Cinémathèque de la Danse et de l'UNESCO portant sur les échanges culturels sans frontières. De quoi laisser libre cours aux fantasmes d'un musicien dont l'imaginaire fera l'objet d'une exposition à l'automne 2017 qui sera itinérante dans les festivals de musique et de danse.

La page facebook des mots de minuit, une suite… Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.


@DesMotsDeMinuit

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !