Rabindranath Tagore...

Philippe Lefait
Par @desmotsdeminuit
Publié le 02/08/2016 à 10H01
Lire avec des mots de minuit 1 © d'après José Muñoz pour le dessin

"... Et dans le livre des comptes que son père tenait quotidiennement, elle griffonna au beau milieu de la colonne des crédits: "Qui apprend à lire, à écrire charrette et cheval peut conduire."

Kabuliwallah
Rabindranath Tagore
(Nouvelles traduites du bengali par Bee Formentelli)
Zulma, 2016.

Dès qu'elle sut écrire, Uma devint un véritable fléau. Armée d'un morceau de charbon, elle traçait des lignes irrégulières sur tous les murs de la maison et écrivait en grosses lettres maladroites: La pluie crépite, les feuilles palpitent ... Et dans le livre des comptes que son père tenait quotidiennement, elle griffonna au beau milieu de la colonne des crédits:
Qui apprend à lire, à écrire
charrette et cheval peut conduire.


Tagore 2

Lire avec Des mots de minuit...