De Niort à Berlin en passant par Barcelone… Rencontre avec l’écrivain Mathias Enard

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/05/2014 à 23H02, publié le 10/04/2014 à 21H10
Mathias Enard (2)

Frontière, contrainte, déconnexion, voyage : quelques mots qui articulent la première de nos rencontres messines. Ce sont ceux de l’écrivain Mathias Enard. Il est le conseiller éditorial du festival LITTERATURE & JOURNALISME dont l’édition 2014 a pour thème l'Europe.

La perfection du tir; Zone; Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants. Publié chez Actes Sud, Mathias Enard est né à Niort. Polyglotte –l’arabe et le persan notamment- il est européen d’escales à Barcelone ou à Berlin aujourd’hui, sans pour autant que le voyage soit son urgence. De son écriture dont la violence et le terrorisme sont des thèmes récurrents, des contraintes qu’il se fixe –une phrase unique de plus de 500 pages dans Zone-, je dirai qu’elles rendent lisible le chaos des mondes contemporains sans jamais ouvrir sur une désespérance. Lakdhar, le « héros » de Rue des voleurs (2012) connaîtra tous les pièges des chemins qui, de Tanger au miroir aux alouettes occidental, ouvrent à soi et à l’autre…    
Nous sommes devant l'un des deux pied à terre que s'était offert à Metz l'empereur de Prusse, Guillaume II.