La mort d'Emmanuelle Bernheim (1955-2017): Quand elle écrivait: "Mon père souriait..."

Des Mots de Minuit
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 12/05/2017 à 12H10, publié le 11/05/2017 à 19H10

Détermination. C'est ce qui s'entend ici du récit de l'euthanasie d'un père qui devient sous la plume sèche de l'auteure cette aventure improbable qui emmène au delà de la frontière. Lui, tellement actif, ne veut pas de cette immobilité. Deux filles consentent à cette injonction. C'est dit, c'est écrit. "Tout me poussait à le faire!" Avec le recul, la romancière disait une bienveillance

Emmanuelle Bernheim était une écrivaine ou une scénariste (de François Ozon par exemple avec "5X2" en 2004) de la relation hommes-femmes ("Sa femme" 1993). Le poncif alignera "à la serpe" ou "à l''os" pour qualifier une manière d'écrire notamment sur le caravansérail du couple. 
Dans son dernier texte "tout s'est bien passé" (2013), elle fait le récit de la mort voulue du père qui ne peut advenir qu'en Suisse, la législation française n'autorisant pas le suicide assisté. C'est avec sa soeur qu'elle a organisé le dernier voayge de celui qui, à 88 ans, avait été victime d'un AVC irrémédiable.  
Bernheim DMDM 2013

"Papa m'a demandé de l'aider à en finir."
Je me répète cette phrase, elle sonne bizarrement. Qu'est-ce qui ne colle pas? "Papa" et "en finir"?»
Avec Tout s'est bien passé, Emmanuèle Bernheim nous livre le récit haletant et bouleversant de son impensable aventure.

©Gallimard

Extrait de l'émission du 27 février 2013.
Réalisation: Pierre Desfons
©France2/Desmotsdeminuit


  • Emmanuelle Bernheim était sur le plateau "Des mots de minuit" avec notamment la poétesse Patricia Cottron-Daubigné, le réalisateur Serge Garde, le magistrat Denis Salas, le critique d'art Guillaume Desanges.
► La mémoire desmotsdeminuit

 nous écrire, s'abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr

► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

► @desmotsdeminuit