Feuilleton photographique. Karen P.: le gazogène et la vespasienne…

Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 06/06/2017 à 14H03, publié le 05/06/2017 à 12H00
Karen P. illustration © Hervé Bacquer

"De New-York à Paris, en passant par bien d’autres lieux. J'ai découvert des gens, et des objets magiques qui, dans de minuscules éraflures, conservent les marques du temps. J'ai réalisé les portraits de ceux qui protègent ces empreintes de la disparition. Avec l'image de cette trace, j'ai préservé la mémoire de l’oubli." H. B.

KarenP. triptyque2 © Hervé Bacquer

La toute première fois que mon père s’est mis au volant du gazogène Peugeot familial, il a eu un accident. Rien de grave, juste de la tôle froissée.
Mais cette première expérience a été la dernière, il n’a jamais plus conduit.
Que s’était-il passé? Distraction? Somnolence? Nul ne sait.
On a juste appris qu’après une embardée, son véhicule s’est encastré dans une vespasienne! (*)
Cette boîte à cigarette, commande spéciale pour glorifier ses prouesses de chauffeur lui a été offerte dans un écrin, comme une médaille.

Karen P., avril 2017 – Paris 15ème
(*) Une vespasienne était un urinoir public pour hommes
Karen P. objet © Hervé Bacquer

 

Karen P. autographe

© "Le Laboratoire de Lumière" - 2017

 Mémoire d'objets, la collection

 nous écrire, s'abonner à la newsletter: 
desmotsdeminuit@francetv.fr

► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

► @desmotsdeminuit