PHOTO. Journal d'un photographe, semaine 55 : "Je prends la pluie pour une ennemie ..."

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/05/2015 à 12H40, publié le 07/05/2015 à 08H00
S 55 1 © HB

EXPO J-40. Dans quarante-huit heures je serai en Bretagne. Je suis impatient de reprendre la route. Le mouvement me va mieux que les positions statiques.

Je me suis posé dans un petit café du quartier latin, là, où j'ai pris mes habitudes quand je viens en ville. J'attends de repartir. Les bruits de la ville m'empêchent de réfléchir. J'avance sur le projet. Trop doucement à mon goût, c'est ainsi. Je serai peut-être en retard… C'est cette pensée que j'ai en tête depuis ce matin. Mes certitudes de la semaine dernière se sont effacées avec le mauvais temps de ces trois derniers jours. Pas de lumière… Pas d'envie. J'ai froid. Tout me semble parfois triste et vain. J'ai l'impression de m'être trompé de destination. Je n'ai goût à rien aujourd'hui. La carte du petit bistrot me tentait bien la semaine dernière, aujourd'hui c'est sans envie que je la consulte. Ce matin, il m'a fallu quitter le silence de la maison. Ce silence qui me fait peur, ce silence que je n'aime pas. Cette absence de vie que je redoute.
C'est pour ça, que je suis revenu dans ce quartier aujourd'hui. Pour y croiser des visages familiers. On discute. Je fais un tour dans mes souvenirs, parfois ponctués d'éclats de rires. Ai-je vraiment vécu tout ça ? Ici ? Je suis là, dans ce petit café que je connais depuis plus de vingt ans, je n'ai plus les même envies. Parfois, je crois, que j'ai les mêmes peurs. Les brumes me faisaient oublier mes angoisses… Les contours semblaient moins visibles, en tout cas. Quand le vent se lèvera et dissipera tout ça, je serai face à moi. J'ai envie de voir ce qui va se passer. La ville ne me permet pas d'être en contact avec les éléments, ça me rend moins vivant. 
S 55 2 © HB

Je ne sens pas le vent sur mon corps… Je prends la pluie pour une ennemie, je ne me sens pas bien, ici. Les éléments me manquent. Je ne rêve que d'un souffle. Le vent d'ici, ne sent rien, ne me donne pas envie. Il faut que je quitte la ville quelques jours pour reprendre mes esprits et le fil de mes envies. L'exposition est pour bientôt. Ce ne sera pas la fin… Je viens juste de commencer le travail. 
LLL. Semaine 55


Voir tous les "Laboratoire de Lumière"
 

La page facebook de Des Mots de Minuit. Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@desmotsdeminuit