"Le Laboratoire de Lumière"Semaine1

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/05/2014 à 22H22, publié le 24/04/2014 à 00H00
"Perspective..."

"Perspective..."

© HB

Je suis photographe, attelé à la construction d’un «Laboratoire de Lumière ». J’aime l’expression. De fait, je me fabrique un atelier.

Ma géographie du moment est bretonne. En août 2013, j’ai exposé au Bono, commune du 56 et de 2200 âmes où j’habitais. C’est à cette occasion que j’ai été sollicité pour faire une création d’images dans un immense jardin élégant et bien planté, situé en bord de mer, à quelques kilomètres de la ville d’Auray.  D’une surface d’environ 20 000 m2 le lieu accueillera mon exposition en juin 2015.
Je vous parlerai de cet endroit plus tard, quand je serai installé.

Pour la conception de cette série d’images, j’ai dans un premier temps décidé d’émigrer à Rennes, histoire de me changer le décor mais c’est finalement dans un village des Côtes d’Armor que je me pose.
« Plouaret …2 minutes d’arrêt! » Une gare et une petite maison derrière laquelle je vais créer un atelier de travail que j’ai décidé d’appeler LLL : « Le Laboratoire de Lumière ».
Le futur Laboratoire de Lumière

Le futur Laboratoire de Lumière

© HB
Lieu de réflexion également. J’y mettrai, près du feu, un fauteuil club.
Fauteuil Club Aubais © HB
Je viens de passer 30 ans à réaliser des prises de vues pour la publicité et l’industrie, pour les magazines de Jazz, des galeries d’art et des concerts, sur différents plateaux en France, en Europe. Et dire que je n’ai jamais pris le temps de faire mes images.
En 2013, au Bono j’avais utilisé dans un espace d’exposition de 160 m2, du bois, deux tonnes de sable et une cinquantaine de palettes posées à la verticale pour disposer mes photos. Certaines étaient récentes. D’autres venaient de travaux réalisés tout au long de 25 années d’expériences photographiques: quatre-vingts instantanés de différents formats sur différents supports : sport, balades, voyages en Europe et sur d’autres continents; images en altitude, en mer et subaquatiques.
Durant cette exposition de 3 semaines j’ai déplacé les photos, les éléments de décors ainsi que les éclairages. Chaque jour je réalisais une nouvelle scénographie pour mon exposition.
"Le laboratoire de lumière" projet © HB
Aujourd’hui pour LLL, je dispose de 16m² de surface au sol. Je vais couler le béton de la dalle. Pour le reste: du bois…
Petite surface, grande liberté…La suite en moi. A venir !
Je vais vous proposer une petite série photos par semaine, vous confier quelques impressions, les accompagner de dessins : des images et des mots pour illustrer la préparation de cette expo prévue en 2015.

Demain c’est jeudi, je m’attaque aux fondations.

Je voudrais dans un premier temps orienter mon travail sur les formes et le mouvement … Ensuite, je vais voir…
En 2013, je travaillais sur les matières, comme avec cette image, la dernière de l’exposition au Bono.

"Rouge matière"

"Rouge matière"

© HB

J’ai pris ce cliché durant l’été. J’ai photographié l’assise d‘un fauteuil Voltaire en y créant des plis de façon graphique - le velours  est une matière qui absorbe la lumière - à l’aide d’un portable équipé d’un appareil photos. J’ai ensuite modifié les réglages du mobile. La luminosité de l’écran et l’angle de prise de vue rendent méconnaissable la pièce de velours initialement photographiée. C’est une autre interprétation de l’image qui m’est donnée et qui, sur le portable perd son sens. J’ai éclairé ma composition et fait une image photographique (non retouchée) de l’ensemble.
La matière est l’unique élément sensoriel.
«L’intérêt que j’ai à croire une chose n’est pas une preuve de l’existence de cette chose». Voltaire (Extrait des Lettres philosophiques).
LLL.
Semaine 1.