Théo, faucille pour vrai lien… Quand le tranchant devient liant

Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 12/11/2016 à 10H38, publié le 10/10/2016 à 12H00
Théo illustration © Hervé Bacquer

"De New-York à Paris, en passant par bien d’autres lieux. J'ai découvert des gens, et des objets magiques qui, dans de minuscules éraflures, conservent les marques du temps. J'ai réalisé les portraits de ceux qui protègent ces empreintes de la disparition. Avec l'image de cette trace, j'ai préservé la mémoire de l’oubli." H. B.

Théo Triptyque © Hervé Bacquer

Cette faucille passe de génération en génération dans ma famille. Je l’ai manipulée avec mon arrière-arrière grand-père. Elle crée des liens…

Théo L., Plouaret (22) – mai 2015
Théo photo © Hervé Bacquer
Théo autographe

"De New-York à Paris, en passant par bien d’autres lieux. J'ai découvert des gens et des objets magiques dont les minuscules éraflures, conservent les marques du temps. J'ai réalisé les portraits de ceux qui protègent ces empreintes de la disparition. Avec l'image d'un objet ayant appartenu à un proche qui n'est plus, j'ai préservé la mémoire de l’oubli. J'ai réveillé la belle endormie."
Hervé Bacquer. Photographe. 


© "Le Laboratoire de Lumière" - 2016

Mémoire d'objets, la collection