Une enseignante et un comédien "patchworkent" le rapport à l'autre: l'usine à gaz de notre petite planète...

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/05/2016 à 14H30, publié le 07/04/2016 à 18H47

L'autre? Il peut être rom, avoir une couleur de peau, un âge d'avant l'adulte, des acquis et des façons d'exprimer qui renvoient dans les cordes d'une facilité blanche -occidentale- de penser. C'est à lui qu'il faut porter attention. Une question d'humanisme dans les temps actuels. Elle est déterminée et directrice d'école dans le 9-3! Il est comédien et "provo" entre la Belgique et le Kenya.

Des mots de minuit N° 533 du 7 avril 2016.

Réalisation : Pascal Bouvier
Rédaction en chef : Rémy Roche
Coordination : Marie-Odile Régnier
Edition: Alexandra Grand et Mame-Awa Nguer 
©desmotsdeminuit.fr

Ces deux-là ne se seraient jamais rencontrés à priori. Mais, l'éclectisme militant de la programmation du Tarmac, la scène de la création francophone, et l'engagement d'une maison d'édition réservent quelques surprises...     

Moi, je pense que c'est dangereux d'obéir...

Véronique Decker
DMDM 533

© Jerôme Bonnet pour "Libération".
Ceci sur le site des éditions Libertalia :
"Je m’appelle Véronique Decker.
Depuis plus de trente ans, je suis institutrice. Et depuis quinze ans, directrice d’une école élémentaire à Bobigny : l’école Marie-Curie, cité scolaire Karl-Marx. À part sa localisation au pied des tours et au cœur des problèmes, notre école présente l’intérêt d’être une école « Freinet » où, dans le respect des règles du service public, nous pratiquons une pédagogie active, fondée sur la coopération. Même si l’expérience, parfois, peut me dicter des silences provisoires, je ne suis pas réputée pour mon habitude de me taire." 


De Zébulon à Zyed et Bouna, sans oublier Albertine et Mélisa, N’Gwouhouno ou Yvette… du syndicat à la pédagogie de la « gaufre », des Roms à la maman sur le toit, Véronique Decker, enseignante et directrice d’école Freinet à Bobigny (Seine-Saint-Denis), éclaire par petites touches le quotidien d’une école de « banlieue ».
Au fil de ses billets, il est question de pédagogie, de luttes syndicales, de travail en équipe, mais surtout des élèves, des familles, des petits riens, des grandes solidarités qui font de la pédagogie un sport de combat… social.
Loin du déclinisme d’« intellectuels » pérorant sur l’école, des ségrégations institutionnelles ou du libéralisme et de sa fabrique de l’impuissance, c’est une autre école, en rires, en partages, en colères, en luttes qui se dessine, avec « des craies de toutes les couleurs, sur le tableau noir du malheur… » De l’autre côté du périph. Trop classe !"

Dédicace de Véronique Decker

Dédicace de Véronique Decker


Le Kenya. C'est moi qui n'arrive pas à être 1 avec ce pays!

Oscar Van Rompay, 2016.
DMDM 533 2
Ce qu'en dit le Tarmac dans ses Traversées africaines (à l'affiche jusqu'au 16 avril) ...   
"Oscar Van Rompay – comédien de la troupe du NTGent – a une deuxième vie, en Afrique, où il gère une plantation d’arbres à vocation commerciale. Acteur, il a déjà été tour à tour terroriste musulman, analyste financier, enfant, agriculteur, assassin… Dans Africa, il joue son rôle le plus difficile : lui-même. Un entrepreneur occidental au Kenya, un homme blanc qui s’efforce en vain de ne faire qu’un avec ses semblables noirs.
Le premier acte est un morceau de bravoure qui nous fait faire l’expérience d’une étonnante illusion. Quelques mètres carrés de paysage africain, l’acteur qui se peint lentement en noir passe du français au swahili, du corps masculin au corps féminin. Oui, c’est bien l’Afrique. L’illusion s’évapore brusquement dans le deuxième acte. L’acteur sort du personnage qu’il vient à peine de poser si brillamment. Dans un monologue dépouillé de toute théâtralité, il raconte alors l’impossibilité d’avoir la moindre prise sur le continent africain : la face sombre de la pensée libérale dominante, selon laquelle le libre-échange serait l’instrument par excellence pour développer l’individu et rapprocher les cultures.
De l’illusion à sa salutaire déconstruction, Africa est le récit universel d’un être humain tentant de trouver sa place dans une société qui lui est étrangère".


Dédicace d'Oscar van Rompay

Dédicace d'Oscar van Rompay

DMDM 533 3

Toutes les Émissions

La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.